En République centrafricaine, l'atteinte d'une éducation de base universelle est un défi d'ampleur

Author(s)
Jourde, Jonathan
Languages
French
Series
Les notes du Pôle de Dakar: note pays, 29
Year
2019
Pages
2 p.

About the publication

La crise que la République centrafricaine a connue entre 2013 et 2015 a été plus profonde que les précédentes. Elle a plongé le pays dans une instabilité violente, conduisant au déplacement de plus d’un million de personnes aux conditions de vie très fragiles. Les enfants figurent parmi les principales victimes des affrontements. Au cœur de la crise, seul un tiers des écoles étaient fonctionnelles. Et si diverses initiatives ont été prises pour atténuer l’effet des conflits, comme la création d’espaces temporaires d’apprentissage, de nombreuses semaines de cours ont été per dues en raison des conditions de sécurité. Malgré les évènements, une hausse importante de la population scolarisée a toutefois été observée entre 2011 et 2017, avec en particulier60% d’effectifs supplémentaires enregistrés dans le fondamental 1. Les taux de scolarisation dépassent désormais ceux d’avant crise. Cela étant, les défis restent d’ampleur: 40% d’une génération n’atteint pas la fin du fondamental, et l’offre d’éducation et de formation est très réduite au-delà de ce cycle. Investir dans l’éducation est un facteur essentiel de retour à une paix durable. Bien que les contraintes économiques et démographiques soient considérables, la République centrafricaine est aujourd’hui pleinement engagée dans l’élaboration d’un nouveau plan de transition du secteur, pour une éducation de qualité en phase avec les ambitions de développement du pays.

Read for free