L'Ecole burkinabè, un condensé des défis de l'éducation en Afrique

Author(s)
Jourde, Jonathan
Languages
French
Series
Les notes du Pôle de Dakar: note pays, 28
Year
2018
Pages
2 p.

About the publication

Pays sahélien aux conditions de vie relativement modestes, le Burkina Faso attache une importance capitale à l’éducation de sa jeunesse. Malgré un contexte fragile, le pays consacre au secteur près du tiers des dépenses courantes de l’État et a réussi, au cours des 15 dernières années, à améliorer la couverture scolaire à tous les niveaux d’enseignement. Pour autant, la situation de l’école reste marquée par une série de défis très caractéristiques des systèmes éducatifs africains. Avec seuls 60 % des enfants qui achèvent le niveau d’enseignement primaire, le Burkina Faso fait partie des pays les plus éloignés de l’école universelle sur le continent. Le manque de moyen financier des ménages, notamment pour faire face aux coûts indirects de l’école, ainsi que l’échec scolaire sont les principales causes de non scolarisation et d’abandons précoces. La qualité des apprentissages est une autre préoccupation majeure. Au Burkina Faso, 40 % des élèves en fin de primaire n’ont pas acquis les connaissances qui devraient être les leurs. Ce déficit de qualité, particulièrement marquée en zones rurales, indique d’importantes défaillances dans le pilotage du système. Enfin, il apparaît une certaine déconnection entre la prédominance de formations généralistes et les besoins en formations qualifiantes. Une orientation plus adaptée des flux vers les filières porteuses de l’économie devrait être envisagée. À l’instar de nombreux pays africains, les trois grands piliers de la scolarisation universelle, de la qualité et de l’employabilité sont les principaux défis auxquels le Burkina Faso doit se confronter pour améliorer l’équité et l’efficacité de son système éducatif.

Read for free