Parcours d’apprentissage flexibles dans l’enseignement supérieur marocain

Languages
French
Series
IIPE Note pays. Parcours d’apprentissage flexibles, 6
Year
2021
Pages
16

Online version

About the publication

La demande sociale en matière d’enseignement supérieur a plus que doublé au cours des vingt dernières années. Cependant, les systèmes qui inscrivent plus de 50 % d’une cohorte d’âge donnée ne représentent qu’un tiers de tous les pays. Malgré les progrès majeurs réalisés pour augmenter le taux d’accès et de participation à l’enseignement supérieur, les inégalités et les injustices persistent, exacerbées par la crise de la COVID-19. Dans ce contexte, l’Institut international de planification de l’éducation de l’UNESCO (IIPE-UNESCO) a lancé un projet qui soutient les efforts de l’Agenda Éducation 2030 et de l’Objectif de développement durable 4 (ODD 4) pour promouvoir l’équité et les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous, en investissant dans des systèmes d’enseignement supérieur flexibles. Ce projet de recherche comprend un inventaire des bonnes pratiques dans le domaine, une enquête internationale et huit études de cas approfondies de pays à différents stades de développement de la flexibilité, à savoir l’Afrique du Sud, le Chili, la Finlande, l’Inde, la Jamaïque, la Malaisie, le Maroc et le Royaume-Uni. En collaboration avec l’IIPE-UNESCO, l’équipe de recherche marocaine a réalisé une étude de cas approfondie des politiques et pratiques qui soutiennent les parcours d’apprentissage flexibles au Maroc. Ce pays francophone vit une massification de l’enseignement supérieur et met l’accent sur la formation continue, avec 20 fois plus d’inscrits en onze ans.