Améliorer le financement des écoles : l'utilisation et l'utilité des subventions

01 Décembre 2012
L’IIPE étend sa recherche sur la décentralisation à l’Asie

school_grant_asia1b.jpg

©IIEP
School premises in Indonesia. ©IIEP
Fort du succès de son programme de recherche sur les subventions aux écoles, conduit entre 2010 et 2012 avec le soutien de l’UNICEF dans cinq pays d’Afrique australe et orientale*, l’IIPE démarre un nouveau programme sur le même thème en Indonésie, en Mongolie, au Timor-Leste et au Vanuatu. L’objectif est similaire : examiner la conception et la mise en œuvre de la politique de subvention aux écoles, et étudier son impact sur les inscriptions scolaires, ainsi que sur la qualité et l’équité dans les établissements. En se focalisant sur les améliorations à apporter aux politiques de subvention pour réaliser des progrès en matière d’accès à une éducation de qualité pour tous, la recherche conduite en Afrique a donné lieu à d’enrichissantes recommandations pour les cinq ministères de l’Éducation impliqués**.
 
Partant de cette expérience fructueuse, l’IIPE collabore à nouveau avec l’UNICEF
 

Les premiers mois de la recherche ont déjà été riches en événements !

Du 8 au 12 octobre 2012, un atelier technique régional rassemblant les équipes des quatre pays s’est tenu à Jakarta (Indonésie), tant pour développer les principes de la recherche que pour définir et mettre au point les outils de recherche, en les adaptant le cas échéant au contexte régional. Les équipes ont aussi pu se familiariser avec les outils et les tester en visitant six écoles du district de Bogor, à une heure de route de Jakarta.
 
Afin de mettre à profit l’expérience acquise pendant le programme de recherche initial en Afrique, l’IIPE avait également invité deux chercheurs de l’Université de Kenyatta (Kenya) pour qu’ils partagent leur expérience avec leurs collègues d’Asie.
 
Alors que le programme entame sa phase de recherche de terrain qui se déroulera sur les six prochains mois, des missions de recherche pilotes seront organisées en Mongolie, au Timor-Leste et au Vanuatu. La première a déjà eu lieu en Mongolie, début novembre. Avec la participation d’un expert de l’IIPE, les outils ont été adaptés au contexte local et testés pendant les premières visites de l’équipe de recherche dans les écoles. Un exercice similaire sera réalisé au Timor Leste et au Vanuatu début 2013.
 

Prévoir la diffusion des résultats de la recherche

Les chercheurs nationaux ont été incités, dès cette phase initiale, à planifier des stratégies pour diffuser les résultats futurs de la recherche aux responsables politiques et aux partenaires du développement concernés. Les enseignements tirés de la recherche doivent être partagés avec ces décideurs pour permettre d’orienter leurs politiques futures. Après le programme en Afrique, un séminaire national se tiendra à Nairobi (Kenya), fin novembre 2012, en vue de commenter avec les acteurs locaux les résultats et recommandations établis par l’équipe nationale, et d’identifier les stratégies susceptibles d’améliorer les politiques de subvention aux écoles. Ensemble, le ministère kenyan de l’Éducation, l’Université de Kenyatta, l’IIPE et l’UNICEF organiseront cet événement, dont les aux autres pays tireront sans doute profit, lors de la phase de diffusion de leurs propres résultats.