Comment réformer la carrière des enseignants ? #CIES2017

07 Mars 2017

Que pouvons-nous apprendre de l’analyse de la gestion de carrière axée sur la performance, mais aussi de la motivation et des différents processus de réforme de la carrière des enseignants ?

De nombreux pays entreprennent des réformes de la carrière des enseignants dans le but d'améliorer la performance de ceux-ci et donc la qualité de l'éducation qui doit en découler. Il est vrai, par ailleurs, que les salaires des enseignants représentent généralement le principal poste de dépense d'éducation publique. C'est une dépense qu’il est bon d’optimiser.

Observer avec attention l'organisation et la gestion des carrières des enseignants aide à mieux comprendre comment rendre cette carrière enseignante plus attrayante. Les recherches montrent que les systèmes éducatifs efficaces sont ceux qui valorisent les enseignants. Ces systèmes attirent des candidats de grande qualité, utilisent la formation pour développer les compétences des enseignants, s’attachent à renforcer leurs capacités et à établir des structures de carrière qui récompensent les bons enseignants.

Lors de la conférence annuelle CIES d’Atlanta, l'IIPE-UNESCO organise une session consacrée à « La réforme des carrières des enseignants : apprendre des expériences de pays ».

Cette session va s’appuyer sur les résultats d'un projet international de recherche comparative. A partir de différentes théories de la motivation et de facteurs contextuels plus larges, la discussion va permettre d’analyser l’opportunité d’importer des mécanismes utilisés en entreprise dans l'organisation de la carrière des enseignants.

Prenant appui sur les conclusions de l’étude de Lucy Crehan, Exploring the impact of career models on teacher motivation (en anglais), le débat va examiner si un changement dans la gestion des structures de carrière des enseignants pourrait améliorer la qualité de l'enseignement dans les écoles en motivant les enseignants en poste et en augmentant l'attrait de la profession. La recherche menée par l’IIPE souligne que les structures de carrière devraient être conçues de manière à encourager la motivation autonome des enseignants et à les tenir pour responsables de la qualité de leur enseignement.

En savoir plus sur comment les structures de carrière peuvent améliorer la motivation des enseignants.



 

Pablo Cevallos Estarellas, reponsable du bureau de l'IIPE à Buenos Aires, en Argentine, va présenter les leçons tirées de la tentative de l'Equateur de réformer les politiques des enseignants. Au cours des dernières années, ce pays a essayé de transformer sa manière de gérer les carrières des enseignants dans le but d'attirer et garder les meilleurs d’entre eux, tout en rétablissant la valeur de l'éducation publique et en professionnalisant les enseignants.

Barbara Tournier, de l’IIPE de Paris, va quant à elle donner un aperçu d'un exercice de cartographie mené dans huit pays et recueillant des descriptions des structures de carrière des enseignants ainsi que les défis liés à leur mise en œuvre. Les résultats mettent en évidence les aspects que les décideurs doivent prendre en compte avant même d'entreprendre des réformes. Les résultats suggèrent que des prérequis de la réforme sont essentiels pour sa réussite, et ce quelle que soit la structure de carrière choisie. Cet exercice de cartographie va être suivi de trois études de cas la perception qu’ont les enseignants des réformes apportées à l'organisation de leur carrière.

Autres publications sur la carrière des enseignants.

Pour explorer le programme de l’IIEP sur la gestion des enseignants.