Forum des politiques éducatives 2015

Date: 
18 Mars 2015 - 20 Mars 2015

Dans les années qui viennent, un nombre croissant de pays et d’universités seront certainement obligés de planifier l’intégrité dans l’enseignement supérieur. Plusieurs facteurs militent en ce sens, notamment l’inquiétude grandissante des bailleurs de fonds quant à l’utilisation adéquate de ressources toujours plus rares ; la nécessité de protéger la réputation des établissements d’enseignement supérieur (EES) et la confiance vis-à-vis des diplômes qu’ils délivrent, mais aussi l’obligation pour les responsables et institutions publics de se défendre contre des allégations de fraude et de corruption qui, à l’heure des nouvelles technologies, se propagent très facilement.

Détournements de fonds, corruption dans les marchés publics, achats de postes académiques, versement de pots-de-vin en échange d’inscription, tricherie aux examens, plagiat et usines à fabriquer des mémoires, des diplômes et des certificats, etc. sont en effet autant de dysfonctionnements qui ont été répertoriés dans l’enseignement supérieur.

Un nombre grandissant de pays et d’EES donnent l’exemple, en adoptant des chartes d’éthique. D’autres ont décidé de réformer les procédures d’admission, de remettre à plat les mécanismes de recrutement du personnel ou d’informatiser les processus d’appels d’offres pour améliorer la transparence de la gestion. Le développement de mécanismes d’assurance qualité et d’accréditation force les EES à fournir davantage de données factuelles sur leur fonctionnement interne. L’accès du public à l’information et l’utilisation des TIC permettent de détecter plus efficacement les comportements frauduleux et de les rendre publics.

Il reste cependant encore beaucoup à faire avant que les questions d’intégrité ne soient systématiquement intégrées dans le fonctionnement courant du secteur de l’enseignement supérieur. Il convient de réfl échir et d’échanger davantage sur les moyens de repenser et d’améliorer les mécanismes traditionnels de gestion et de contrôle dans le but de les rendre plus « sensibles » à la notion d’intégrité et de leur adjoindre de nouvelles approches ou stratégies ayant fait leurs preuves.

L'IIPE organisera du 18 au 20 mars 2015 un Forum des politiques éducatives sur le thème Planifier l’intégrité dans l’enseignement supérieur. Des experts sur la transparence, la responsabilité et les mesures de lutte contre la corruption exposeront leurs idées et engageront un dialogue avec les décideurs politiques et les représentants de la société civile.

Mercredi 18 mars

Fraude et corruption dans l’enseignement supérieur : risques et coûts
De l’utilité des codes et des règles éthiques

Jeudi 19 mars

Améliorer l’intégrité de la gestion des systèmes d’enseignement supérieur : retours d’expérience
Améliorer l’intégrité académique : retours d’expérience

Vendredi 20 mars

Comment optimiser l’accès du public à l’information et aux données ouvertes ?
Conclusion: Qu'a-t-on appris?

 

Inscrivez-vous pour participer

Pour participer au Forum des politiques éducatives de l’IIPE, veuillez remplir le formulaire d'inscription >>

L’acceptation des dossiers sera fonction des places disponibles. Après étude des candidatures, une confirmation d’inscription sera envoyée par courriel, accompagnée de toutes les informations utiles pour participer au Forum.

Pour plus d'information, contactez:
Mme Muriel Poisson
Responsable p.i., Recherche et développement
Tel.: 33 1 45 03 77 13
E-mail : m.poisson(at)iiep.unesco.org

Mme Florence Appéré
Assistante administrative
Tel. : 33 1 45 03 77 04
E-mail : f.appere(at)iiep.unesco.org