Gestion des enseignants dans les contextes de réfugiés

Les enseignants sont la clé du succès de tout système éducatif. Dans les zones d’accueil de réfugiés, leur rôle est particulièrement crucial en termes de continuité et de support socio-affectif. Ils sont parfois la seule ressource éducative accessible aux élèves. Pourtant, on sait peu de choses sur le profil de ces enseignants. Comment sont-ils recrutés, formés et soutenus ? Ce programme mené par l'IIPE-UNESCO et Education Development Trust vise à produire des recommandations politiques éclairées par la recherche, afin d'améliorer la gestion des enseignants travaillant dans des contextes de réfugiés.

Près de 80 millions de personnes à travers le monde ont été contraintes de fuir leur foyer : un chiffre sans précédent, qui inclut 26 millions de réfugiés, dont la moitié a moins de 18 ans. Pour les systèmes éducatifs concernés, les défis sont immenses, notamment vis-à-vis des enseignants. Appartenant souvent aux communautés touchées, ils sont eux-mêmes exposés à une insécurité sociale, sanitaire et financière - et à des opportunités professionnelles limitées.

Gros plan sur cette recherche menée dans des zones d’accueil de réfugiés de plusieurs pays d’Afrique de l’Est et du Moyen Orient.


Pourquoi s’intéresser aux enseignants dans les contextes de réfugiés ?

À peine deux tiers des enfants réfugiés sont inscrits à l’école primaire. Beaucoup d’entre eux passeront toute leur enfance en exil. Répondre à leurs besoins éducatifs requiert des solutions politiques innovantes, qui  placent les enseignants au centre des réflexions. Leur rôle est central pour garantir la poursuite des apprentissages. Ils apparaissent en outre comme des agents potentiellement puissants pour assurer le succès des réformes et sont souvent des ayants-droits eux-mêmes, en tant que membres des communautés touchées. 

Alors qu’il existe un environnement prometteur qui encourage l'intégration des enfants réfugiés dans les systèmes éducatifs, les politiques concernant leurs enseignants ne sont pas toujours définies clairement. En collaboration avec des gouvernements et avec nos autres partenaires, l’IIPE élabore des recommandations d’orientation politique fondées sur des travaux de recherche, pour une gestion efficace des enseignants dans les contextes de réfugiés.

Leonora MacEwen  – Spécialiste de l’éducation en situation d’urgence à l’IIPE-UNESCO

 

Une approche sociétale

Les politiques éducatives doivent tenir compte de l’environnement et des dynamiques propres aux crises liées aux déplacements des populations. On sait par exemple que certains pays d’accueil de réfugiés sont susceptibles de devenir à leur tour des pays d’origine, ou que les communautés d’accueil sont parfois plus vulnérables que les communautés de réfugiés. C’est pourquoi notre recherche s’intéresse aux enseignants dans les contextes de réfugiés – et pas seulement aux enseignants des réfugiés. Elle se fonde sur une approche sociétale au sens large, en écho à la vision défendue dans le Cadre d’action global pour les réfugiés ou dans le Pacte mondial sur les réfugiés des Nations Unies.

Cette recherche entend aider les États membres de l'UNESCO à répondre à l'appel énoncé dans la Déclaration et le Cadre d’action d'Incheon pour la mise en œuvre du quatrième Objectif de développement durable des Nations Unies : « veiller à ce que les enseignants (…) soient habilités, convenablement recrutés, bien formés, professionnellement qualifiés, motivés et soutenus dans le cadre de systèmes bien dotés en ressources, efficaces et efficacement gérés ».

Une question pour mieux comprendre nos travaux sur les enseignants dans les contextes de réfugiés

Ce programme vise deux objectifs principaux :

  • Comprendre qui enseigne au niveau primaire dans les contextes de réfugiés et apporter des connaissances sur la manière dont ces enseignants sont gérés.
  • Travailler à l’élaboration d’orientations politiques fondées sur la recherche, avec des gouvernements et des partenaires, pour une gestion efficace des enseignants dans les contextes de réfugiés.


→  Notre question de recherche :
Quelles sont les politiques et les pratiques prometteuses en matière de gestion des enseignants du primaire dans les contextes de réfugiés, et dans quels domaines est-il possible d'élaborer de nouvelles politiques ?

 

Notre méthodologie & nos terrains de recherche

Développé sur plusieurs années, ce programme est fondé sur une approche collaborative et itérative, combinant plusieurs méthodologies de recherche. Il s’appuie notamment sur :

  • des enquêtes et des groupes de discussion menés auprès d’enseignants intervenant auprès de réfugiés,
  • des entretiens semi-structurés avec des représentants des Nations Unies, des responsables gouvernementaux et des membres de la communauté éducative dans chaque pays étudié, aux niveaux régional, local ou dans les écoles,
  • des analyses de données et de documents règlementaires existants


Cette recherche couvre quatre pays et donne lieu à des notes d’orientation politique et des études de cas pour chacun d’entre eux :

Éthiopie [en anglais]
Jordanie
Kenya
Ouganda

Un court métrage We teach here raconte la vie de trois enseignants sud-soudanais travaillant dans des écoles primaires au sein de camps de réfugiés dans la région de Gambella en Éthiopie. À l'aide de téléphones pour se filmer, les enseignants partagent leurs histoires et le rôle essentiel qu'ils jouent pour l'avenir des jeunes réfugiés, dans des circonstances difficiles et qui évoluent très rapidement.

(Pour ajouter les sous-titres en français ou dans une autre langue, activez le bouton "sous-titres" en bas à droite de la vidéo, puis utilisez la petite roue de paramètres, cliquez et sélectionnez "sous-titres" dans le menu, puis "traduire automatiquement" et sélectionnez la langue de votre choix).

Ce que notre recherche appliquée peut apporter aux publics et partenaires de l’IIPE ?

Appui technique
Cette recherche contribue à renforcer l’expertise de l’IIPE en matière de planification de l’éducation adaptée aux crises.

En apportant de nouvelles connaissances sur le profil et la gestion des enseignants dans les contextes de crise et de déplacements, ces travaux de recherche contribueront en outre à sensibiliser les décideurs des ministères responsables de l'Éducation et/ou des Réfugiés, aux bonnes pratiques de gestion des enseignants dans les communautés d’accueil. Plus généralement, ils contribueront à assurer une éducation de qualité dans les contextes d’accueil de populations réfugiées.

Partenariats
Cette recherche entend contribuer à l’amélioration des résultats cognitifs et non cognitifs de l’éducation dans les régions d’accueil des réfugiés, à travers une meilleure gestion et planification des enseignants. Mené en collaboration avec Education Development Trust, avec le concours des ministères de l’Éducation des pays étudiés, ce programme bénéficie du soutien financier de :
- UNICEF Ethiopia
- Dubai Cares,
- Commission européenne - Service des instruments de politique étrangère (IPE)
- Open Society Foundations, à travers son programme de soutien à l’éducation.

Parmi les partenaires de recherche, on compte McCourt School of Public Policy, PRIN International, IPSOS Kenya, Integrated International, et Research PLUS.

Ce projet de recherche répond tout particulièrement à la priorité n°3 de l’IIPE pour la période 2018-2021.

En savoir plus sur la stratégie 2018-2021 de l’IIPE

 

Nos notes et publications

Retrouvez nos travaux de recherche relatifs au programme Gestion des enseignants dans des contextes de réfugiés.

Literature review [English only]

Final reports [English only]

Case studies [English only]

Policy briefs [English only]