Leadership pédagogique : rencontre avec trois agents du changement

13 Octobre 2020

teacher.jpg

Bhavna Sawnani
Bhavna Sawnani (à gauche) et sa collègue travaillent comme mentors auprès des enseignants de Delhi, en Inde.

Coach pédagogique : pivot entre enseignants et décideurs politiques

Sa mission consiste non seulement à accompagner les enseignants dans leurs pratiques d’enseignement et dans leur développement professionnel, à travers des échanges et retours informels. Mais il a aussi vocation à porter la voix des directeurs d’école et des enseignants dans le processus de décision politique. Selon les pays, le nom donné au coach pédagogique peut varier. Il est appelé mentor à Delhi alors que le Pays de Galles a opté pour le titre d’associé.

Situés à l’échelle intermédiaire des systèmes éducatifs, ces rôles de soutien ne sont pas nouveaux. « Nous savons depuis longtemps qu'il existe un potentiel à ce niveau, mais il n'est pas suffisamment exploité. Il a même été quelque peu négligé dans les travaux sur la qualité de l'éducation », a expliqué Suzanne Grant Lewis, Directrice de l’IIPE, dans le cadre de ce webinaire consacré au leadership pédagogique. À quelles conditions ces coaches pédagogiques peuvent-ils devenir de véritables agents du changement ? Le témoignage de trois d’entre eux apporte de nouveaux indices sur les enjeux de cette fonction intermédiaire, au cœur des systèmes éducatifs. 

Bhavna Sawnani, Delhi, Inde

En 2016, un programme de mentorat des enseignants est lancé à Delhi, dans le cadre d’une réforme de l’éducation. L’enseignante Bhavna Sawnani répond alors à un appel à candidature pour devenir mentor. Parmi les critères de sélection définis lors de la phase de recrutement, ses compétences de créativité, d’innovation et de collaboration sont évaluées à travers une série d’entretiens individuels et collectifs, et des tests psychométriques. Elle intervient désormais dans cinq écoles, comme les 200 enseignants mentors que compte le territoire de Delhi. Au quotidien, son travail consiste à observer les cours de ses collègues enseignants, à leur apporter du feedback informel et à les aider à améliorer leurs processus pédagogiques à travers des ateliers de formation. 

Au départ, elle admet avoir dû faire face à un certain scepticisme des enseignants. Aujourd’hui, elle observe des changements concrets dans les salles de classe. 

"À force de leur faire des retours positifs, de leur suggérer des idées et de les encourager à partager les leurs, les enseignants se sont rendu compte que les mentors ne sont pas une menace pour eux - mais un soutien. La collaboration fonctionne vraiment. Cet impact, nous l’observons également sur les élèves qui ont commencé eux aussi à travailler en groupe.” -Bhavna Sawnani

 

Deogratias Tuyisingize, Rwanda

Directeur du groupe scolaire Nkanga, une école publique de plus de 4300 élèves située en zone rurale à l’Est du Rwanda, Deogratias Tuyisingize fait aussi partie de la cinquantaine de leaders nationaux d’apprentissage nommés dans son pays, depuis 2018. Dans son district de Bugesera, il accompagne 15 leaders pédagogiques intervenant localement au niveau des écoles. Après avoir terminé un cours de formation professionnelle continue, il a commencé à coacher ses pairs directeurs d’école pour développer leurs compétences de leadership. Il accompagne aussi des communautés enseignantes au niveau des écoles, pour améliorer les résultats d’apprentissage en anglais et en mathématiques. 

"Ce système a contribué à améliorer la connaissance et la compréhension des enseignants sur leurs propres opportunités (…)  Aujourd'hui, je suis fier de concevoir des stratégies pour améliorer la qualité des écoles et des résultats d’apprentissage.” - Deogratias Tuyisingize

 

Tegwen Ellis, Pays de Galle

Enseignante pendant 32 ans, dont 20 comme directrice d’école, Tegwen Ellis est désormais à la tête de la ‘National Academy for Educational Leadership’ du Pays de Galles. Cette entité indépendante a été constituée en 2017, dans le cadre d’un plan du gouvernement gallois visant à améliorer les standards en matière d’éducation. Sa mission : contribuer à la formation professionnelle des dirigeants dans l'ensemble du système éducatif gallois et développer une culture du leadership dans l’éducation. Pour ce faire, elle travaille avec une trentaine « d’associés », formés par l’académie. Leur rôle consiste à soutenir la communauté enseignante, à conduire le changement et évaluer les impacts sur les pratiques. En portant la parole des enseignants, les associés contribuent également à coconstruire les politiques éducatives. 

"Pendant la pandémie de COVID-19, la ‘National Academy for Educational Leadership’ a été invitée par le gouvernement gallois à produire des guides pour toutes les écoles du Pays de Galles, mais également pour les parents et les communautés. Nos associés nous ont permis de faire remonter les besoins du terrain et les sujets d’inquiétude. (…) Ils sont la voix de la profession. L'influence sur les décisions politiques vient de l'intérieur. " -Tegwen Ellis