L'IIPE à CIES 2017 - Les multiples aspects d’une éducation de qualité pour tous

13 Mars 2017

Les multiples aspects d’une éducation de qualité pour tous

Les experts de l’IIPE présents à la 61e conférence annuelle Comparative and International Education Society (CIES) ont abordé les nombreux aspects à prendre en compte pour une éducation de qualité pour tous.

Lors de la cérémonie d’inauguration de la conférence CIES 2017, Suzanne Grant Lewis, directrice de l’IIPE-UNESCO a déclaré : « Aujourd’hui, les deux grands thèmes de l’éducation sont l’égalité et l’apprentissage. Et nous devons nous assurer à chaque instant que nos programmes et nos interventions œuvrent à leur amélioration ». Elle a également évoqué l’importance de "protéger notre instinct de bienveillance" et incité les participants à renouveler leur engagement afin de développer un système éducatif de qualité pour tous.

L’IIPE a envoyé une délégation de sept experts dans différents domaines de l’éducation à CIES 2017. La conférence avait pour thème : Problématiser l’(in)équité : La promesse d'une éducation comparative et internationale.

Couvrant de nombreux sujets, chaque panel de l’IIPE a proposé des perspectives sur l’amélioration des résultats des apprentissages dans le monde.

Savoir, c'est pouvoir


Lorsque les parents ignorent ce que leurs enfants apprennent ou n’apprennent pas en classe, ils ont peu d’influence sur le contenu des apprentissages. « Lorsque nous parlons de données ‘ouvertes’ au niveau de l’école » a expliqué Muriel Poisson de l’IIPE, « ceci fait référence non seulement aux données relatives aux supports pédagogiques , mais aussi aux résultats des apprentissages ». Grâce à ces informations, les acteurs de l’éducation ont beaucoup plus de pouvoir. « Nous cherchons comment exploiter les résultats scolaires publiés au sein des communautés scolaires, y compris par les parents, pour faire pression sur les autorités et les enseignants afin d’améliorer la qualité de l’apprentissage.» 


Les planificateurs de l’éducation ont eux-mêmes besoin de plus de données sur de nombreux sujets, y compris le financement privé de l’éducation, a souligné Jean Claude Ndabananiye analyste de politiques éducatives à l’IIPE Pôle de Dakar. « Ces données concernent principalement l’accès à l’éducation. Car les ménages pauvres ont plus de contraintes financières que les ménages riches. Il existe aussi des facteurs liés à la qualité et aux résultats, notamment la capacité des ménages à financer des supports pédagogiques de qualité comme les livres et les leçons particulières pour aider les élèves à progresser. Les données relatives aux dépenses des ménages peuvent aider à cibler ceux qui n’ont pas ces capacités de financement et les soutenir avec des bourses ou en leur fournissant du matériel supplémentaire ou d’autres supports. »

 

iiep_learningportal_data
P.Kumar utilisateur du Portail



L'importance de la motivation des enseignants


Barbara Tournier, coordinatrice des projets de recherche sur la gestion des enseignants de l’IIPE Paris, dirige un projet qui cible la conception optimale du métier de l’enseignement. « Nous savons que plus l’enseignant est motivé, plus son enseignement est de qualité et les apprentissages des élèves en progression, a-t-elle rappelé. Nous avons réalisé aussi que les enseignants sont la variable sur laquelle nous pouvons avoir le plus d’influence, et c’est pour cette raison que nous devons concentrer tous nos efforts sur eux. »

Son projet est basé sur les résultats d’une recherche couvrant un large éventail de situations et sur un exercice de cartographie original mené dans huit pays pour trouver les facteurs déterminants de la motivation des enseignants. « Lorsque vous étudiez les théories sur la motivation, il y a un grand nombre de variables qui peuvent être concernées par la façon dont est organisée la carrière de l’enseignant, comme le sens de l’autonomie, de la progression personnelle, de la reconnaissance, du statut et du salaire. Tous ces aspects ont une influence sur sa motivation et un lien avec sa carrière. L’idée est que si vous pouvez avoir des modèles prometteurs pour la carrière des enseignants, cela aura potentiellement un impact sur leur façon d’enseigner, et donc sur la façon d’apprendre des élèves. »

Pablo Cevallos Estrellas, directeur de l’IIPE Buenos Aires, a aussi apporté de nouvelles perspectives en évoquant les efforts de l’Equateur (entre 2007 et 2016) pour réformer son système d’éducation en mettant l’accent sur la formation des enseignants, ce qui démontre à nouveau leur rôle central dans l’amélioration des résultats scolaires.


tusome_projet_suzanne_grant_lewis_ben_piper_rtitusome_cies_2017
Le projet Tusome a beaucoup à nous apprendre sur l'amélioration des apprentissages, Suzanne Grant Lewis avec Ben Pipper RTI/Tusome at CIES 2017


Une éducation de qualité pour éviter les conflits


Un des thèmes majeurs de la conférence était celui de l’éducation dans les contextes de conflit et ou crise. Or, ce type de situation touche beaucoup d’enfants non-scolarisés à travers le monde. « L’Education peut être une source de conflit, mais aussi un moyen de sortir de la crise », a remarqué Koffi Segniagbeto, analyste de politiques éducatives à l’IIPE Pôle de Dakar.

La qualité est une dimension-clé de ce paradoxe, a-t-il expliqué, car « lorsqu’un système ne prend pas en compte la question des inégalités et des différences régionales et de classes sociales, cela peut devenir une source de conflit. » Afin d’y remédier, les planificateurs de l’éducation doivent s’assurer que tous les enfants ont accès à une éducation de qualité.

On doit aussi préparer les enseignants à travailler dans ces contextes de conflit, selon Leonora MacEwen, qui prépare de nouveaux travaux sur ce thème à la coopération technique de l’IIPE. « L’enseignant est une pièce maîtresse de la qualité des apprentissages. Si un enseignant a vécu des traumatismes, ou si les enseignants sont issus de communautés accueillant des enfants réfugiés, des compétences psychologiques et sociales sont nécessaires afin de répondre aux besoins de ces enfants, qui peuvent avoir eux aussi subi des traumatismes. »

 

Une éducation de qualité pour un avenir meilleur


Protéger notre volonté d'améliorer l'équité et la qualité des apprentissages implique de prendre du recul , et de nous rappeler les bienfaits qu'une éducation de qualité peut apporter.

Selon Koffi Segniagbeto, une éducation de qualité peut intrinsèquement enseigner les valeurs et les compétences qui permettent d’empêcher les conflits – la tolérance et la diversité, notamment – tout en faisant en sorte que chacun ait les qualifications nécessaires pour trouver un emploi rémunéré. « Si l’éducation est médiocre, elle ne peut atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée, elle est incapable de construire une société stable, sans crise ni conflit. »