Impliquer la jeunesse

Pour relever les défis économiques et sociaux auxquels sont confrontés les jeunes dans le monde entier, il est important que les jeunes, mais aussi les organisations qui les représentent soient actifs au sein des politiques publiques.
En effet, le contexte actuel incite les jeunes à s’investir davantage dans les politiques publiques et les processus décisionnels. Or, jusqu’à présent, rien n’a été fait dans le secteur de l’éducation de la plupart des pays pour prendre en compte les besoins, les préoccupations et les points de vue des jeunes lors de la conception, de la mise en œuvre et du suivi des plans et politiques éducatives.

Fort du succès de son forum politique en 2012 « Les jeunes, acteurs du changement social : ensemble, planifions l’éducation », l’IIPE s’est lancé dans un programme d’étude qui a pour finalité d’aider les ministères de l’Éducation à associer les jeunes, en tant que partie prenante, à des processus de planification participative.

Le but de ce programme est de développer des outils, des connaissances et des recommandations pour aider les ministères concernés à instituer et pérenniser la participation des jeunes. Notre point de départ est notre conviction que la planification participative peut aider les décideurs et les planificateurs à mettre en place des systèmes éducatifs répondant aux besoins et aux attentes des jeunes et leur permettent d’acquérir les compétences, en particulier au moment de quitter le système éducatif et de leur transition vers le monde du travail.

Le programme débutera par une étude de cas consacrée à l’expérience de l’Ouganda, qui sera peut-être étendue à d’autres pays.

L’étude abordera les grands thèmes de réflexion suivants :

  1. Dans quelle mesure les politiques et les programmes éducatifs prennent-ils en compte les besoins et les préoccupations des jeunes ?
  2. Dans quelle mesure les jeunes ont-ils été associés à l’élaboration des plans et politiques éducatifs et, plus généralement, aux processus décisionnels relatifs à l’éducation ?
  3. Quels sont les points d’entrée potentiels pour associer les jeunes à chaque étape des processus d’élaboration des politiques éducatives et de planification de l’éducation ?
  4. Quels mécanismes et appuis sont nécessaires pour aider les ministères de l’Éducation à répondre plus efficacement aux besoins et aux préoccupations des jeunes ? Comment suivre et évaluer ces mécanismes ?

L’une des ambitions de cette étude est d’élaborer un outil qui aidera les ministères et les jeunes à faire le point sur la participation des jeunes à la prise de décision en matière d’éducation. Cet outil pourra également être utilisé par les ministères de l’Éducation pour élaborer, le cas échéant, de nouvelles stratégies de participation des jeunes.

Cette étude devrait également amener à mieux comprendre la logique de participation des jeunes aux processus de planification de l’éducation et de prise de décision, de mieux comprendre aussi les questions de planification qui concernent les jeunes pour élaborer des systèmes éducatifs plus adaptés.