L’INEE

Un réseau international pour l’éducation en situations d’urgence   

Le Réseau international pour l’éducation en situations d’urgence est un réseau mondial ouvert à tous, qui réunit des particuliers et des représentants d’ONG, d’agences des Nations Unies, de bailleurs de fonds, de gouvernements, d’établissements d’enseignement supérieur, d’écoles et de populations en situation d’urgence œuvrant  ensemble pour garantir à tous les individus le droit à une éducation de qualité, pertinente et sûre dans les situations d’urgence et de relèvement après une crise.

L’IIPE a joué un rôle central dans la création du Réseau international pour l’éducation en situations d’urgence (INEE) et dans la formulation par ce dernier de règles reconnues par la communauté internationale ayant ouvert la voie à la coordination d’interventions en faveur d’une éducation de qualité avant, pendant et après les situations d’urgence. L’IIPE a contribué à la définition des normes minimales de l’INEE qui font partie intégrante des stages de formation de l’Institut sur l’éducation en situations d’urgence et de reconstruction. L’IIPE est un des membres fondateurs du Groupe de travail de l’INEE sur l’éducation et la fragilité. Ce groupe est composé de représentants de bailleurs de fonds, d’universitaires, d’agences des Nations Unies et de praticiens. Il coordonne diverses initiatives et catalyse la collaboration sur les questions d’éducation et de fragilité.
L’IIPE est également membre du Groupe de travail du plaidoyer de l’INEE sur la campagne "L’éducation ne peut attendre", qui a pour objectif de faire en sorte que l’éducation en situations d’urgence soit :

  • la priorité des bailleurs de fonds et reçoive des fonds supplémentaires ;
  • protégée et que les gouvernements, les partenaires du développement, les militaires et les groupes armés traitent les environnements d’apprentissage comme des espaces sécurisés et qu’ils protègent les écoles, les universités, les élèves et les enseignants contre toute attaque ;
  • prévue et que tous les plans et politiques du secteur de l’éducation dans les pays prioritaires soient sensibles au risque de crise.

En collaboration avec l’INEE, l’IIPE a fait paraître plusieurs publications sur le rôle de l’éducation dans l’atténuation ou l’exacerbation de la fragilité en Afghanistan, Liberia, Cambodge et en Bosnie-Herzégovine.