Villes et Éducation 2030 : défis locaux, impératifs mondiaux

 

Face à l’urgence de la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies, et notamment l'ODD 4 visant l’accès de tous à une éducation de qualité, les villes jouent un rôle de premier plan. À travers un programme dédié, une équipe de recherche de l’IIPE-UNESCO explore le rôle clé des villes dans la planification et la gestion de l’éducation, en tant qu’autorités locales élues et partenaires privilégiés des ministères de l’Éducation.

Ces dernières décennies, les politiques de décentralisation dans le secteur éducatif ont mené, dans de nombreux pays, à un transfert de responsabilités vers les acteurs locaux en général, et vers les villes en particulier.

Face aux enjeux croissants de la gouvernance locale, cette recherche vise à identifier les atouts des villes et les défis majeurs auxquels elles font face dans la mise en œuvre des politiques éducatives, et à stimuler le partage d’expériences et de stratégies entre villes et pays. 

 

Pourquoi s’intéresser au rôle des villes dans l’éducation ?

De la construction d’établissements scolaires au recrutement des enseignants, l’éventail de responsabilités des villes en matière d’éducation a tendance à s’élargir. Ce faisant, la planification de l’éducation devient une composante clé du plan global de développement urbain, conçu en collaboration avec les autres secteurs de la ville - la santé, le travail, la culture, etc. -  et avec de nombreux acteurs externes.

S’il existe de multiples travaux sur la planification urbaine, peu d’entre eux étudient et comparent, à échelle mondiale, la façon dont les municipalités, et leurs personnels administratifs,  planifient et gèrent l’éducation dans différents contextes, en fonction de la taille de la ville, de sa situation géographique ou de ses responsabilités au niveau décentralisé. C’est précisément ce manque que cette recherche entend combler.

Alors que les réformes de décentralisation gagnent du terrain dans de nombreux pays, il devient indispensable d’examiner la façon dont les villes gèrent leurs responsabilités et leur autonomie en matière d’éducation, en coordination avec le personnel scolaire, les parents, les enfants, les entreprises privées ou les autres administrations locales.

Candy Lugaz et Chloé Chimier – Chercheuses à l’IIPE-UNESCO


Ce programme s’inscrit dans la continuité des recherches menées par l’IIPE depuis 2002 autour des enjeux de décentralisation en matière de politiques éducatives. L’Institut a notamment étudié les conséquences des réformes de décentralisation sur le fonctionnement et la gestion des écoles et des bureaux locaux d’éducation dans une quinzaine de pays d’Asie, d’Afrique sub-saharienne et d’Amérique latine. La thématique des subventions aux écoles a fait l’objet d’un programme dédié.

En savoir plus : 3 questions sur le rôle des villes en matière d'éducation

Quatre questions pour mieux comprendre notre recherche

Notre programme « Villes et Éducation 2030 » cherche à apporter des réponses aux questionnements suivants :

  1. Quelles sont les responsabilités des autorités locales élues dans la planification et la gestion de l’éducation en contexte urbain ; quels sont les profils et compétences des personnes en charge de ces questions ?
  2. Quelles sont les caractéristiques des cycles de planification et de gestion de l’éducation dans les villes ; de quelles ressources humaines, matérielles et financières disposent-elles ?
  3. Comment les autorités locales élues se coordonnent-elles avec les professionnels de l’éducation au niveau local et avec les autres secteurs de la ville ? Comment collaborent-elles avec les parents, citoyens, la société civile et les entreprises privées au niveau local ?
  4.  Quel niveau d’appui technique, humain, financier ou matériel, le ministère de l’Éducation fournit-il aux autorités locales élues pour assurer le transfert des responsabilités ? Comment assure-t-il le suivi de leur mise en œuvre et des éventuelles disparités entre les villes ?

 

Notre méthodologie & nos terrains de recherche

La recherche, Défis locaux, impératifs mondiaux : les villes au premier plan pour réaliser l’Agenda Education 2030, se fonde sur une méthodologie qualitative et quantitative comprenant notamment :

1. Une série d’enquêtes de terrain, basées sur des entretiens semi-directifs avec différents acteurs locaux de la planification de l’éducation, et réalisées en deux temps :

- Une première phase exploratoire menée dans quatre villes en France :

- Une seconde phase menée à l’international sur un groupe de villes sélectionnées en fonction de leur taille, de leur situation géographique, de leur niveau de revenus et de leur expérience dans la planification intégrée, notamment en matière d’éducation. (enquête en cours)


2. Une enquête menée sur plusieurs dizaines de villes de par le monde, dans des contextes géographiques et socio-économiques différents, afin de collecter des données comparatives.

Cette approche sera complétée par des analyses documentaires préalables sur les politiques nationales de décentralisation et l’éventail des responsabilités transférées aux villes en matière d’éducation.

Ce que notre recherche appliquée peut apporter aux publics et partenaires de l’IIPE ?

Formation
En approfondissant la connaissance des stratégies locales de planification de l’éducation, cette recherche contribuera à l’enrichissement et à l’actualisation des contenus de formation existants sur la gouvernance et la gestion locales de l’éducation proposés par l’IIPE. C’est le cas notamment du cours spécialisé, Organisation et gestion du secteur éducatif : systèmes et institutions.

Selon les demandes et besoins, des formations sur mesure pourront être dispensées à l’intention des personnels municipaux, chargés de l’éducation au sein des villes, afin de renforcer leurs compétences en matière de planification de l’éducation et de collaboration.

Appui technique aux États
Ce programme permettra de formuler des recommandations d’orientation politique pour les villes des pays membres de l’UNESCO en vue d’accompagner la mise en œuvre de leurs stratégies éducatives et de renforcer l’élaboration de futures réformes de décentralisation.
 
Ce projet de recherche répond tout particulièrement aux priorités n°1 et N°4 de l’IIPE pour la période 2018-2021

 
En savoir plus sur la stratégie 2018-2021 de l’IIPE