Utilisation et utilité des subventions aux écoles: l'expérience du Kenya

Langues
Anglais, Français
Co-éditeur
United Nations Children's Fund
Collections
Notes par pays. Réformer la gestion pour l'EPT
Année
2014
Pages
50 p.

Version en ligne

A propos de la publication

Une importante réforme de la gestion de l'éducation est en cours dans un nombre croissant de pays : les écoles qui, auparavant, n'avaient guère leur mot à dire en matière de gestion financière reçoivent désormais directement des subventions des autorités centrales. L'impact des subventions accordées aux écoles sur la qualité et l'équité doit faire l'objet d'une enquête plus approfondie car il est fortement influencé par la conception et la mise en œuvre de ces subventions le simple fait qu'elles existent ne suffit pas à garantir leur succès. De 2010 à 2012, l'IIPE-UNESCO et l'UNICEF ont coordonné un programme de recherche en Afrique de l'Est et en Afrique australe, afin de mieux comprendre la mise en œuvre des politiques de subventions dans et par les écoles et de faire la lumière sur leur véritable contribution aux grands objectifs des politiques qu'elles entendent servir. Ce travail de recherche a été mené en Éthiopie, au Kenya, au Lesotho, au Malawi et en Ouganda, en collaboration avec le ministère de l'Éducation de chaque pays, les instituts nationaux de recherche et le Centre for Education Policy Development (CEPD - Centre pour le développement des politiques éducatives, Afrique du Sud). Au Kenya, le travail de recherche a été réalisé par des chercheurs de l'université Kenyatta, en collaboration avec le ministère de l'Éducation et le bureau de l'UNICEF du pays. La subvention accordée aux écoles se compose de deux allocations destinées à couvrir des besoins très différents : la School Instructional Materials Account (SIMBA) et la General Purpose Account (GPA). Elles ont été mises en place en même temps que le programme pour l'enseignement primaire gratuit (EPG), en 2003. La présente étude s'intéresse à l'utilisation et à l'utilité des politiques de subventions aux écoles au Kenya, en portant une attention particulière à cinq grands thèmes : le processus d'élaboration et de dissémination des politiques, les critères et les mécanismes de répartition des subventions, l'utilisation des fonds dans les écoles, l'existence de mécanismes de contrôle et l'impact des subventions sur l'accès, l'équité et la qualité. Le dernier chapitre fournit une série de recommandations pour l'amélioration de ces politiques.