Renforcer le partenariat école-communauté: Bénin, Niger et Sénégal

Auteur(s)
Lugaz, Candy; De Grauwe, Anton
Langues
Français
Co-éditeur
PLAN International
Collections
Réformer la gestion pour l'EPT
Année
2010
Pages
168 p.
ISBN
978-92-803-2351-1

Version en ligne

Acheter l'exemplaire papier

A propos de la publication

La plupart des décideurs et chercheurs internationaux reconnaissent aujourd'hui l'utilité de la participation des communautés dans le fonctionnement et la gestion des écoles, mais leur implication à ce niveau ne va pas toujours de soi. Elle mérite cependant d'être encouragée et accompagnée pour constituer un véritable outil afin d'améliorer la qualité de l'éducation. Dans cet objectif, l'IIPE a coordonné une recherche dans trois pays d'Afrique de l'Ouest - le Bénin, le Niger et le Sénégal - afin d'analyser la nature du partenariat école-communauté et de dégager des stratégies visant à le renforcer, en se concentrant sur le rôle des Associations de parents d'élèves (APE) et sur celui des Comités de gestion de l'école (CGE). Des enquêtes de terrain ont .été menées auprès d'un échantillon d'écoles, en collaboration avec les ministères de l'Éducation et des instituts de recherche des pays concernés, ainsi qu'avec l'ONG Plan. Cette étude expose les principaux résultats et conclusions de cette recherche et propose des stratégies visant à dynamiser le partenariat école-communauté. La participation des communautés au fonctionnement et à la gestion des écoles ne vise pas à remplacer l'État. Elle requiert, au contraire, une évolution et un renforcement de son implication, notamment à travers des textes législatifs concernant les APE et les CGE, ainsi que par la formation des acteurs de l'école et de la communauté à leurs nouvelles responsabilités. L'appui d'acteurs représentant l'État au niveau local, tels que le bureau déconcentré d'éducation ou un formateur relais, devient essentiel à cet égard.