Khalil Mahshi, Directeur de l'IIPE (à gauche) et Yves Boudot, Directeur du Département Afrique subsaharienne de l’Agence française de développement (à droite)

Le Pôle de Dakar intègre l’IIPE

L’Institut élargit son périmètre et son action en Afrique

Une convention scellant le rapprochement entre les deux entités a été signée le mercredi 9 octobre 2013, au Siège de l’UNESCO, par M. Khalil Mahshi, Directeur de l’IIPE, et M. Yves Boudot, Directeur du Département Afrique subsaharienne de l’Agence française de développement (AFD), en présence de M. Qian Tang, Sous-Directeur général pour l'éducation de l’UNESCO et Mme Pascale Trimbach, Chargée d’Affaires à la Délégation permanente de la France auprès de l’UNESCO.

Plateforme d’expertise créée par le Ministère des Affaires étrangères français en 2001 et financée par l'AFD, le Pôle d’Analyse Sectorielle en Education dit Pôle de Dakar a accompagné le processus lancé par le Forum de Dakar de 2000.« L’AFD, comme l’UNESCO, intervient sans relâche pour soutenir les pays dans leur volonté de donner à tous une éducation de base de qualité. » a indiqué Yves Boudot lors de son intervention.

Le Pôle de Dakar propose aux pays d’Afrique subsaharienne une structure assurant un appui technique dans le domaine de l’éducation pour réaliser des analyses et des stratégies sectorielles et leur venant en aide pour des requêtes de financements externes. Après avoir été rattaché au Bureau régional Afrique de l’UNESCO à Dakar (BREDA) en 2001, le Pôle de Dakar est donc désormais rattaché institutionnellement et administrativement à l’IIPE. « Il faut une expertise renforcée dans l’analyse des politiques sectorielles et dans leur planification, ainsi que des outils permettant le renforcement durable des capacités des cadres nationaux. L’IIPE a développé ces compétences depuis 50 ans et intervient sur tous les continents. Le Pôle de Dakar y a consacré son action depuis 12 ans en se centrant sur l’Afrique, en particulier subsaharienne. Il était naturel que ces deux institutions associent leurs forces. », a conclu Yves Boudot.

Le Pôle et les 12 personnes qui le composent restent domiciliés à Dakar, au Sénégal, et seront financés par l’AFD à hauteur de 6,4 millions de dollars sur la période 2014-2017.

La mission principale du Pôle de Dakar sera, au sein de l’IIPE, d’appuyer les États africains dans la définition de « plans crédibles de développement des systèmes éducatifs ». Le Pôle de Dakar accompagnera les pays africains en proposant un appui technique pour la conduite de diagnostics d’analyse sectorielle d’analyses et d’outils de planification, d’activités de développement de capacités et pour la production de connaissances afin d’améliorer la qualité et la soutenabilité sociale, économique et financière des politiques d’éducation et de formation.

« Avec cet accord nos deux entités se renforcent mutuellement et vont travailler de concert pour développer des synergies positives » a déclaré M. Khalil Mahshi lors de la signature. L’intégration du Pôle de Dakar au sein de l’IIPE soutient les orientations stratégiques de la prochaine Stratégie à Moyen-Terme (2014-2018). Elle renforce les activités de l’IIPE sur le continent africain, l’une des priorités de l’UNESCO, et implante physiquement l’Institut sur son sol. Cette intégration vient aussi consolider les liens que détient l’Institut avec la France, qui, notamment, héberge gratuitement le siège de l’IIPE.

LIENS: