Aider les enseignants à enseigner

21 Janvier 2019

Par Freda Wolfenden, Professeur d’éducation et de développement international, Open University

 

« Avant tout, elle m’incite à écouter. Ensuite, le fait qu’elle soit là me donne plus de latitude et m’aide dans mes préparations… Par exemple, parfois quand je dis quelque chose, les enfants ne comprennent pas ; elle peut leur donner de plus amples explications. Les enfants n’entendent pas qu’une parole. Je me concentre sur les sujets dans lesquels je suis le plus à l’aise, et elle rétablit l’équilibre… »

- Francis, enseignant du primaire en milieu rural, en Sierra Leone, expliquant les avantages du travail avec une assistante stagiaire dans sa classe.


Les assistantes stagiaires sont des jeunes femmes qui participent à un programme local pour devenir des enseignantes qualifiées. Pendant que Francis décrivait une série d’initiatives prises par l’assistante stagiaire – changer l’organisation de la salle pour que tous les enfants puissent voir, faire l’appel et distribuer le matériel – je me suis souvenue de l’isolement, de la complexité et des exigences de l’enseignement. Nous ne réfléchissons pas assez souvent de façon créative et holistique à la façon dont le rôle des enseignants pourrait être repensé pour tenir compte de l’évolution des conceptions de la pratique professionnelle, ainsi qu’à la manière d’enseigner cette pratique dans les écoles d’aujourd’hui. 

Une mission d’étude récemment confiée à l’EWI (Education Workforce Initiative) de la Commission de l’éducation a offert à notre équipe de l’Open University une excellente occasion d’explorer cette nouvelle façon de penser. Nous avions pour consigne de comprendre les opportunités et les défis d’une refonte du rôle des personnels enseignants, et d’identifier les innovations prometteuses mises en œuvre dans le monde. Or, trouver ces innovations s’est avéré beaucoup plus difficile que nous le pensions. Nous avons consulté de nombreuses bases de données, mais presque tous les exemples que nous avons trouvés sont à petite échelle, expérimentaux, et ne sont pas encore totalement évalués. En dehors des contextes à revenus élevés, on ne constate aucune initiative au niveau des systèmes pour repenser le rôle des personnels et il n’existe rien de semblable à la refonte engagée au niveau mondial pour le personnel de santé, refonte qui a permis de créer des rôles bien définis pour soutenir les professionnels de la santé. 

Il est intéressant de noter que les classes n’ont pas changé, tant du point de vue temporel que spatial : l’enseignant travaille de façon relativement autonome, dans un espace clos, avec un groupe d’élèves. Il est absolument indispensable, lorsqu’on aborde les questions de population, de systèmes éducatifs et de prévisions budgétaires, de remettre en cause ce modèle de classe solidement ancré. Se contenter de développer les systèmes actuels ne permettra pas de faire face à une demande en forte hausse. Dans certains pays d’Afrique subsaharienne, par exemple, il faudrait que plus de la moitié des diplômés de l’enseignement supérieur deviennent enseignants pour répondre à la demande (source : Rapport La Génération d'apprenants). 

Nous avons relevé, en particulier, les interventions impliquant une modification des rôles des enseignants ou la création de nouveaux rôles dans différents contextes. Sans surprise, presque toutes exploitent les technologies numériques disponibles et abordables, en particulier les mobiles et les médias visuels, soit directement avec les élèves, soit comme outil pour le développement professionnel des enseignants. L’un des exemples les plus parlants est celui des élèves qui communiquent à distance avec des enseignants spécialisés et autres experts.

On a beaucoup parlé de cette méthode pour enseigner la science dans les écoles secondaires reculées d’Amazonie, mais elle est également utilisée depuis un certain temps en Afrique (Ghana – MGCubed) et en Asie (Bangladesh – JAAGO). Les premières évaluations sont prometteuses et offrent de formidables perspectives, notamment la combinaison de cette approche avec le travail autonome ou en groupe d'élèves des matériels didactiques (comme la technique de la classe inversée) et des laboratoires de sciences interactifs en ligne, afin d’enrichir l’expérience d’apprentissage des élèves.

Parmi les autres innovations intéressantes on trouve le soutien d’acteurs extérieurs à la communauté éducative immédiate qui répondent aux besoins locaux avec les ressources locales. Ce sont, par exemple, des chefs d’entreprises qui conseillent les chefs d’établissements en Afrique du Sud, des bénévoles qui préparent les enfants à l’entrée à l’école en Tanzanie ou des diplômés de l’enseignement supérieur qui servent d’exemples aux élèves du 1 er cycle du secondaire.

Quand on fait la synthèse de toutes ces initiatives, on est frappé de voir que l’enseignement est très souvent conceptualisé en tant qu’effort collectif d’enseignants et autres praticiens travaillant en équipe, et que les technologies numériques sont considérées comme des outils allant de soi que tout bon enseignement met à profit, mais qui ne remplacent pas les enseignants. Bien entendu, il existe déjà, dans de nombreux systèmes, des rôles de soutien qui sont considérés comme évidents, ce qui explique sans doute qu’ils soient aussi peu analysés. Mais il conviendrait de revoir ces rôles pour mieux répondre aux demandes des objectifs éducatifs actuels et appliquer de nouvelles idées sur la nature collective de la pratique professionnelle et la disponibilité des outils technologiques.

La prochaine étape de l’étude de l’EWI sera un examen empirique des rôles associés aux écoles dans les pays étudiés. Nous étudierons non seulement comment ces rôles – enseignants, chefs d’établissements, fonctionnaires de district et auxiliaires pédagogiques – sont perçus au sein du système mais également comment ils sont vécus et remplis. Cette analyse permettra aux responsables politiques, aux personnels enseignants et à leurs communautés de se représenter de nouvelles manières d’organiser un apprentissage adapté au contexte. C’est crucial pour donner aux enseignants la possibilité de développer la complexité et le bon sens techniques nécessaires pour être efficaces et permettre à chaque enfant d’acquérir les compétences et connaissances dont il a besoin pour mener une vie épanouie, saine et productive. 

Cet article est adapté du blog : http://educationcommission.org/updates/supporting-teachers-so-they-can-teach/


Questions à nos lecteurs

1. Connaissez-vous des innovations prometteuses mises en oeuvre dans le monde sur le personnel enseignant, qui puissent être répliquées à grande échelle ?

2. Dans votre pays, quelles sont les opportunités les plus intéressantes pour repenser le rôle des enseignants ? 

Merci d'envoyer vos réponses et vos commentaires à : info@educationcommission.org

Formation
Mercredi 15 Février 2023
Mercredi 26 Avril 2023