Définir un plan de renforcement des capacités à Haïti

29 Janvier 2018

haiti_little_girl_in_classroom.jpg

arindambanerjee / Shutterstock.com

Un atelier portant sur le renforcement du rôle des dix Directions départementales de l’éducation (DDE) haïtiennes dans la planification et la gestion du système éducatif du pays aura lieu les 1er et 2 février 2018 dans la ville d’Ennery, Haïti.

Soutenu par l’Union européenne, cet atelier de deux jours entre dans le cadre d’un projet plus vaste coordonné conjointement par l’Institut international de planification de l’éducation de l’UNESCO (IIPE-UNESCO) et le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP). 

La transition d'Haïti vers la déconcentration

Rassemblant quelque 40 participants de toutes les DDE, du ministère central et des partenaires de développement, cet atelier sera l’occasion d’examiner et valider un rapport de diagnostic récemment publié sur les capacités de planification de l’administration éducative haïtienne.

Ce rapport rédigé par l’IIPE s’ancre dans un contexte de transition pour le pays, qui cherche à déconcentrer les compétences de l’administration publique, et de reconnaissance du rôle accru que devront jouer les DDE dans la gestion du système éducatif. L’objectif ultime de l’atelier sera de définir collectivement (avec les autorités éducatives tant centrales que locales) les prochaines étapes permettant de parvenir à cette déconcentration.

Regardez la vidéo du témoignage d'un membre de la DDE actuellement en formation à Paris

 

Renforcer le système, de l’administration à la salle de classe 

Le système éducatif haïtien est confronté à un ensemble de défis, qui va de la mauvaise qualité des installations scolaires au manque d’enseignants qualifiés, en passant par la pénurie de places dans le système scolaire public. L’extrême pauvreté et les catastrophes naturelles, comme le tremblement de terre de 2010 et l’ouragan Matthew en 2016, aggravent encore plus situation. Cependant, en consolidant les capacités des fonctionnaires locaux de l’éducation, c’est le système tout entier qu’il est possible de renforcer, depuis l’administration jusqu’à la salle de classe.

Il convient de démarrer par la réalisation d’un diagnostic des compétences disponibles et d’identifier les améliorations possibles en matière de procédure. Ainsi, le nouveau rapport fournit une analyse des capacités individuelles, organisationnelles et institutionnelles dont dispose l’administration du système éducatif pour mener à bien sa mission. En mettant en lumière les limitations et possibilités existantes, le MENFP sera davantage en mesure d’orienter les évolutions de la planification et de la gestion stratégique du secteur à l’avenir et de mobiliser la capacité des DDE à intervenir pour améliorer la qualité et la prestation des services éducatifs.

Mettre au point des solutions réalistes à tous les échelons

Dans l’ensemble, le diagnostic constate que, malgré une série de contraintes communes à l’éducation et à la société tout entière (instabilité politique, catastrophes naturelles et manque de gouvernance, entre autres), de nombreux domaines pourraient bénéficier de la mise en œuvre de solutions réalistes visant à consolider les fonctions de planification et de gestion du MENFP et des DDE.

Au niveau institutionnel, le rapport a formulé les conclusions suivantes :

  • Le rôle des DDE doit être renforcé pour améliorer le faible taux de mise en œuvre des plans et programmes éducatifs. Le diagnostic recommande que le discours politique s’accompagne de mesures concrètes qui augmenteraient l’autonomie et l’efficacité des DDE.
  • Les procédures de recrutement existantes doivent être systématiquement appliquées et la procédure dans son ensemble doit être plus transparente. Le diagnostic a mis en évidence le manque de transparence, qui nuit considérablement à la motivation du personnel.

Au niveau organisationnel, le rapport a formulé les conclusions suivantes :

  • Les DDE doivent se conformer aux procédures globales de planification et de gestion. Le diagnostic recommande que le nouveau manuel soit mis en œuvre et appuyé par des ressources financières et humaines suffisantes.
  • Les DDE ont besoin de davantage de ressources matérielles et humaines pour fonctionner correctement. Selon le personnel des DDE, c’est la meilleure manière d’améliorer leurs performances.
  • Il faut renforcer la collecte et l’utilisation des données éducatives. Le diagnostic indique que ces informations doivent être mises à disposition du public adéquat. Partager de manière plus systématique les données existantes avec le personnel des DDE permettra d’améliorer la qualité de ces données et de contribuer au renforcement de la place centrale du SIGE dans le travail des DDE.

Au niveau individuel, le rapport a formulé les conclusions suivantes :

  • Il est nécessaire de recruter davantage de planificateurs au niveau des DDE. Le diagnostic n’en a recensé que sept. Le salaire étant trop bas, plusieurs planificateurs ont quitté leurs fonctions pour des postes plus rémunérateurs.
  • Il convient également de consolider le savoir-faire des responsables des DDE en matière de planification éducative, car il existe actuellement une inadéquation entre les profils et les compétences nécessaires.

Perspectives pour l’avenir

Les discussions qui auront lieu au cours de l’atelier, basées sur les conclusions du rapport de diagnostic, poseront les jalons de l’élaboration d’un plan de renforcement des capacités détaillé et chiffré, lequel permettra aux responsables du système éducatif au niveau départemental de concrétiser la vision nationale d’Haïti pour l’éducation.

Formation
Mercredi 15 Février 2023
Mercredi 26 Avril 2023