La révolution des données pour mesurer l'équité dans l'éducation #ODD #CIES2017

07 Mars 2017

 

COMMENT MESURER LES DÉPENSES CONSACREES A L'ÉDUCATION ? QUI PAIE ? QUI EN BÉNÉFICIE ?

Pour répondre à ces questions, des données claires sur le financement de l'éducation sont nécessaires. Elles existent mais avec d’importantes lacunes, surtout concernant le financement privé de l'éducation, un domaine très peu renseigné en termes de données.

La faiblesse de la capacité statistique, le manque d'outils pertinents de collecte et de traitement des données et la disparité des classifications expliquent certaines de ces défaillances. Dès lors la planification, le suivi et l'élaboration des politiques aux niveaux national et international sont empêchés.

Au niveau national, il est difficile de recueillir  et de traiter des données sur le financement privé. Cela ne joue pas en faveur de discussions objectives sur la question, comme les coûts réels de l'éducation supportés par les élèves et leurs familles et les questions connexes d'équité et de partage des coûts entre Etat et familles.

Au niveau international, les bailleurs de fonds ont besoin de statistiques plus fiables et comparables pour évaluer leurs efforts vers les pays en développement.

Des données récentes ont montré que les contributions des ménages à l'éducation nationale sont très importantes mais mal ciblées. Dans les faits, les ménages contribuent financièrement moins à l'enseignement supérieur de leurs enfants, ce qui est à la fois inéquitable et inefficace. Les étudiants des familles riches sont surreprésentés dans l'enseignement supérieur, qui reçoit une plus grande part des ressources publiques. En outre, le retour sur investissement individuel pour les familles est plus faible dans l’éducation du premier degré.

Obtenir des données globales, fiables et cohérentes sur les dépenses privées en matière d'éducation est essentiel pour mettre en place des mécanismes de financement plus équitables et plus efficaces. Ces données aideront à évaluer l'étendue et la nature des contributions des ménages au financement de l'éducation ainsi que le poids du financement de l'éducation dans les dépenses des ménages.

Des données fiables, globales et couvrant l’éducation dans son ensemble permettraient d’envisager la capacité des pays bénéficiant d'aide à exploiter les ressources nationales pour financer l'expansion de leurs systèmes éducatifs. À la suite des progrès récents enregistrés dans les effectifs de l'enseignement primaire, on estime qu’à ce jour seuls quelques pays en développement seront en mesure de financer la demande d'éducation post-primaire en utilisant uniquement leurs ressources publiques. Par conséquent, l'augmentation des contributions des ménages sera inévitable.

Le retour sur investissement individuel pour les familles est plus faible dans l’éducation primaire.

 

PRÉSENTATION : «FINANCEMENT PRIVÉ ET ÉQUITÉ DANS L'ÉDUCATION» #CIES2017

Lors de la conférence annuelle CIES d’Atlanta, le Pôle de Dakar de l'IIPE-UNESCO participe à la session organisée par l'Institut de statistique de l'UNESCO : «Une révolution des données pour mesurer l'équité dans l'éducation dans le cadre des ODD».

 

 

Presentation (en anglais):

 

 

Join us at #CIES2017

 

Formation
Mercredi 15 Février 2023
Mercredi 26 Avril 2023