L'éducation : l'antidote aux inégalités en Amérique latine après la COVID-19

19 Novembre 2020

enqnyh4xeaa3k35.jpg

Shutterstock
Un élève apprend l'anglais en ligne, au Brésil - septembre 2020

En Amérique latine, la crise de la COVID-19 a creusé les écarts éducatifs dans une région déjà considérée comme l'une des plus inégalitaires du monde. Dans 21 pays, les 20 % d'élèves les plus riches ont, en moyenne, cinq fois plus de chances de terminer leurs études secondaires que les 20 % les plus pauvres.

 

"La pandémie a provoqué une interruption sans précédent de l'éducation dans notre région et nous a laissés au bord d'une catastrophe générationnelle", a déclaré Pablo Cevallos Estarellas, Directeur du Bureau de l'IIPE-UNESCO pour l'Amérique latine, lors de la quatrième édition du Forum régional de l'UNESCO sur les politiques éducatives en novembre 2020.

Dans le même temps, Cevallos Estarellas a déclaré que la crise a stimulé l'innovation dans le secteur de l'éducation, notamment avec des nouvelles solutions technologiques pour l'enseignement à distance. "Mais la différence d'accès aux modèles d'enseignement proposés lors des fermetures d'écoles créera plus d'inégalités à long terme", a-t-il déclaré.  Le paradoxe de cette avancée constitue un fort avertissement : il faut rester déterminé à atteindre les objectifs de l'éducation et ne négliger personne. "Nous devons éduquer plus et mieux dans notre région", a conclu Cevallos Estarellas. "Parce que l'éducation est un excellent antidote à l'inégalité".

Quelque 350 personnalités du monde de l'éducation de toute l'Amérique latine se sont réunies pendant 4 jours pour réfléchir et discuter de l'inclusion dans l'éducation, à l'occasion du Forum régional. Plus de 40 recommandations ont été formulées, dont les suivantes :

Réduire la fracture numérique est un besoin urgent

La réduction de la fracture numérique doit être une priorité. Renato Opertti, du Bureau international d'éducation (BIE), l'a souligné d'autant plus que "les écoles vont probablement rouvrir avec des restrictions, dans des formats d'apprentissage en face à face et à distance". Un modèle d'apprentissage hybride - qui combine l'apprentissage virtuel et en personne - nécessiterait donc le développement de compétences numériques à la fois pour les enseignants et pour les élèves.

L'éducation inclusive est une éducation interculturelle

Les décideurs doivent promouvoir des approches ethno-éducatives, qui renforcent la reconnaissance des singularités culturelles des peuples d'Amérique latine et des Caraïbes, telles que leur origine afro-américaine et amérindienne. Il est par exemple important d'établir et de créer des politiques et des stratégies d'éducation bilingue interculturelle, qui offrent à tous les élèves la possibilité d'apprendre dans leur langue maternelle.

" Garantir l'inclusion et l'équité reste une mission inachevée dans notre région - c'est une question qui est devenue plus pregnante et plus évidente dans ce contexte, et à laquelle nous devons accorder une urgence renouvelée ".

Claudia Uribe, Directrice du Bureau régional de l'UNESCO pour l'éducation en Amérique latine et dans les Caraïbes

Une approche intersectorielle et un engagement citoyen étendu

"Les ministres et les gouvernements sont éphémères, mais c'est la citoyenneté, dans toutes ses différentes composantes, qui peut rendre une politique réalisable. C'est ce qui la soutiendra et l'exigera", a déclaré l'ancienne ministre équatorienne de l'Education, Gloria Vidal, lors de l'événement. Elle estime que l'élaboration d'une politique publique qui lutte contre les discriminations présentes dans les systèmes éducatifs nécessite une approche universelle, intersectorielle et globale - ainsi qu'un grand débat entre tous les acteurs de la communauté éducative.

La richesse réside dans la diversité

Pour surmonter la ségrégation dans les systèmes éducatifs, il faut intégrer la diversité sous toutes ses formes et la célébrer comme une opportunité de construire des sociétés meilleures. Les participants au Forum ont recommandé d'adopter une approche holistique de l'éducation et ont discuté de l'importance de la diversité dans l'éducation non formelle, de la société civile, des familles et de la voix des élèves eux-mêmes. Cette approche permettrait également de lier l'éducation à la santé et au développement social, et les décideurs pourraient tirer parti des expériences accumulées dans toute la région.

Des systèmes éducatifs résilients pour surmonter les crises

Enfin, les participants ont discuté de l'importance d'évoluer vers des systèmes éducatifs plus résilients, flexibles et inclusifs, avec la capacité de répondre aux divers besoins, capacités et caractéristiques de tous les étudiants. Ceci est d'autant plus important que des crises plus variées et plus fréquentes affectent la région. Comme l'a souligné Manos Antoninis, directeur du Rapport mondial de suivi sur l'éducation (GEM) de l'UNESCO, "Dans un monde de plus en plus confronté à l'incertitude et à la précarité, l'inclusion doit être un élément central de l'avenir de l'éducation".

En savoir plus sur le IVe Forum régional sur les politiques éducatives

Le Bureau de l'IIPE-UNESCO pour l'Amérique latine organise le Forum régional chaque année depuis 2017. Il fait partie du soutien de l'UNESCO pour renforcer la capacité des États membres de la région à faire face aux défis autour des objectifs et engagements de l'ODD 4 et de l'Agenda 2030. Organisé conjointement par plusieurs entités affiliées à l'UNESCO, l'édition de cette année s'est déroulée du 9 au 12 novembre sur le thème : "Inclusion et éducation en période post-pandémique".

Formation
Mercredi 15 Février 2023
Mercredi 26 Avril 2023