Les planificateurs de l’éducation dans le département du nord d’Haïti mettent en lumière les réalités de l’éducation

24 Avril 2019

img_1113.jpg

IIEP-UNESCO/Joe Antoine Jn Baptiste
Au cours d’une séance de travail sur le diagnostic du secteur éducatif Haïtien.

Dans le département du nord d’Haïti, les données disponibles montrent que près de la moitié des élèves des deux premiers cycles de l’enseignement fondamental ont dépassé l’âge légal pour leur classe. Une explication de cette situation est que les enfants tardent à commencer l’école. Le niveau d'efficacité interne est également préoccupant, avec de fortes déperditions tout au long du parcours scolaire.

Ces nouvelles constatations ont été faites récemment dans le cadre d'une séance de coaching pour plusieurs responsables éducatifs basés dans le Département du Nord d'Haïti. Menée par le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, avec l'appui technique de l'IIPE-UNESCO et le financement de l'Union européenne, cette activité s'inscrivait dans le cadre d'un projet plus vaste visant à renforcer les capacités nationales de planification et de pilotage de l'éducation.

La session de coaching, qui s'est déroulée sur deux jours début avril 2019, a permis aux planificateurs et techniciens de définir de nouveaux indicateurs relatifs à l'accès à l'éducation, la participation et l'efficacité interne. Ces indicateurs sont à présent appliqués à un diagnostic local du système éducatif, une activité qui est reproduite dans tout le pays dans le cadre de ce projet triennal visant à favoriser des plans d'éducation plus solides et leur mise en œuvre pour de meilleurs résultats scolaires.

En plus d'une population scolaire trop âgée et d'un faible taux d'efficacité interne, les nouveaux indicateurs ont également permis de révéler que seulement la moitié des ressources « années-élèves » est estimée être utilisée de manière efficace.

« Le redoublement et l’abandon des élèves sont les deux principaux facteurs qui alimentent cette situation. C’est un handicap majeur pour le système, qui devra être résolu » a déclaré Blaise Mackenzy, un des coaches du projet.

Les trois cadres de la direction départementale de l’éducation (DDE) du Nord ayant bénéficié du coaching - Denis Roosevelt (technicien), Dérius Erick (responsable planificateur) et Merla Christophe (technicienne) - ont procédé aux calculs du nombre d’élèves sur-âgés, sur la base d’indicateurs et données clés communiqués au Ministère central par la DPCE. Pour l’année académique 2018-2019, il est estimé que le département du nord compte 286 650 élèves aux deux premiers cycles du fondamental. Ils ont constaté que seulement53% de ces élèves ont l’âge légal, soit entre 6 et 11 ans. 

« Le très grand nombre d’élèves sur-âgés dans les deux premiers cycles du fondamental pose un sérieux problème dans le département du nord, et il doit être résolu le plus vite possible pour que le système retrouve sa normalité et son efficacité », a expliqué Fedner Devalon, l’un des coaches qui assistait les participants. « Après un diagnostic complet du secteur éducatif, il nous faut désormais interpréter ces nouvelles données, les analyser minutieusement et passer ensuite à l’élaboration d’un plan stratégique pour ce département. Ce plan devrait permettre d’élaborer un programme spécial pour les élèves sur-âgés » 

Merla Christophe a déclaré que l’équipe de planificateurs de la DDE sera désormais beaucoup plus efficace dans son travail, car le coaching et le diagnostic leur ont permis d’identifier les forces et les faiblesses du système, de connaître les priorités éducatives et de savoir comment réagir de façon efficace. « Ce diagnostic aidera à déterminer les actions susceptibles d’améliorer l’éducation pour les enfants haïtiens », a-t-elle expliqué.

Formation
Mercredi 15 Février 2023
Mercredi 26 Avril 2023