L'IIPE lance sa nouvelle stratégie

Pour la Lettre de l'IIPE, Suzanne Grant Lewis, Directrice de l'IIPE-UNESCO, évoque les priorités principales de l'Institut pour les quatre prochaines années.

Comment établir des priorités quand tout est une priorité ? C’est une question que nos experts techniques se sont posée en réfléchissant récemment à l’élaboration du Plan sectoriel de l’éducation du Soudan du Sud.

Fixer des priorités est effectivement une gageure quand tant que besoins urgents et d’objectifs de développement à long terme appellent l’attention. Pour la planification de l’éducation au Soudan du Sud, cela a consisté à déterminer comment accueillir 1,8 million d’enfants non scolarisés dans des classes sûres et stables, leur permettre d’apprendre auprès d’enseignants qualifiés, lutter contre les disparités en répartissant équitablement les maigres ressources disponibles, promouvoir la paix, la résilience et la cohésion sociale au sein et au-delà du système éducatif.

Définir les priorités est une des principales tâches de la planification de l’éducation. L’année passée, l’IIPE a fait un énorme travail de définition de ses propres priorités en matière d’aide aux États membres de l’UNESCO. À la faveur d’une série de discussions – internes et externes –, il a dégagé cinq domaines prioritaires : les inégalités sociales, les résultats d’apprentissage, la gouvernance et la responsabilité, la résilience des systèmes éducatifs, et le financement de l’éducation. Le personnage Elyx, l’ambassadeur numérique des Nations Unies imaginé par l’artiste Yacine Ait Kaci, illustre chacun de ces domaines :

     

La 10e Stratégie à moyen terme de l’IIPE, qui guidera le travail de l’Institut jusqu’en 2021, tient compte de ces cinq domaines prioritaires dans son programme de formation, ses activités d’assistance technique,ses travaux de recherche et son travail de partage et de promotion des connaissances.

Ces cinq priorités sous-tendent également les deux objectifs stratégiques de l’IIPE : aider les États membres de l’UNESCO à planifier efficacement le développement du secteur de l’éducation et à évaluer sa performance globale ; mettre à la disposition des décideurs politiques et des autres acteurs les connaissances appliquées concernant la planification et la gestion de l’éducation.

Tout ceci est au service de notre mission depuis plus de 50 ans : renforcer les capacités des États membres en matière de planification et de gestion des systèmes éducatifs. Notre vision reste ancrée dans la compréhension commune que l’éducation est un droit humain fondamental et un bien commun mondial et qu’ainsi aucun enfant, aucun jeune, aucun adulte ne devrait être exclu des possibilités d’apprentissage qui lui permettront de vivre de façon décente, d’acquérir et d’exercer des droits, et d’apporter à son pays sa contribution de citoyen.

Pour pouvoir concrétiser cette vision, la nouvelle stratégie de l’IIPE a pour objet d’accompagner les pays non seulement dans la conception de plans d’éducation, mais aussi dans leur mise en œuvre, la détermination de leur coût et des moyens de financement, leur suivi et leur évaluation, leur perfectionnement permanent, les choix en matière d’organisation et de gestion, ainsi que le renforcement des centres nationaux de formation à la planification de l’éducation. Le but est d’élaborer à la fois des solutions rapides aux problèmes et des mesures qui permettent une réelle transformation des systèmes.

Ces cadres couvriront également des domaines d’expertise nouveaux pour l’IIPE, en particulier l’éducation de la petite enfance, les politiques en faveur des personnes déplacées et d’une éducation inclusive au sens large, les implications des évolutions démographiques et les liens entre éducation et emploi, entre autres.

Tous ces nouveaux axes d’action traduisent la volonté croissante de l’IIPE de garantir la pertinence et la viabilité non seulement de l’Institut proprement dit, mais aussi des systèmes éducatifs qu’il soutient. Dans un monde qui change très vite, il faut savoir reconsidérer ses approches et ses méthodes afin de les adapter aux besoins du moment. Pour l’IIPE, cela passera également par de nouveaux partenariats, un dialogue avec les ministères et les gouvernements, et toujours plus de collaboration et d’innovation. L’éducation tout au long de la vie ne connaît pas de limites ; de la même manière, sa planification doit se prêter à un processus constant de réflexion et d’évolution.

Lisez le reste de la Lettre de l'IIPE ici !

Formation
Mercredi 15 Février 2023
Mercredi 26 Avril 2023