Que sont les apprentissages et formations favorables à une meilleure égalité des genres

06 Décembre 2022

img_5567.jpg

©UN-iLibrary

Être sensible au genre, favoriser l’égalité des genres … Au cours des deux dernières décennies, ces expressions ont gagné en popularité parmi les responsables politiques, les organisations, mais aussi au sein de la société civile. Cependant, la mise en œuvre de politiques favorables à une meilleure égalité des genres a du mal à suivre le rythme.

Pour accélérer les progrès en matière de formation et d'apprentissage, la réunion annuelle Learn4Dev 2022 s’est penchée sur l'enseignement et l'apprentissage favorables à l’égalité des genres. Accueillis par l'IIPE-UNESCO et l'Agence française de développement en coopération avec le Centre international de formation de l'Organisation internationale du travail, les participants, issus d’une vingtaine d'organisations impliquées dans l'apprentissage pour le développement, ont discuté de comment rendre les environnements d’apprentissage et de formation favorables à l’égalité des genres.

Vers l’égalité des sexes

Partout dans le monde, nombreux sont les obstacles et préjugés qui continuent d'entraver l'égalité, mettant en péril la réalisation des objectifs de développement durable 4 et 5, qui portent sur l'éducation et l'égalité des sexes. Les environnements d'apprentissage et de formation ne font pas exception à la règle et l'adoption d'une approche favorable à l’égalité peut aider les formateurs, les apprenants et leurs institutions. Si une telle approche est mise en œuvre de manière systématique, elle peut également modifier positivement les attitudes des apprenants et avoir in fine un impact sur la société.

Comment y parvenir?

Cette approche permet un examen critique des inégalités et des rôles, normes et dynamiques liées au genre. Elle reconnaît et renforce ce qui peut soutenir l'égalité. Elle promeut également le rôle des femmes, des filles et de toutes les minorités, contribuant ainsi à transformer les structures des communautés, les politiques et les normes sociales sous-jacentes qui perpétuent les inégalités de genre dans le monde.

Quels sont les freins ?

Des tensions, voire des critiques, concernant l'utilisation d'une approche favorable à l’égalité ont émergé et freiné les progrès. Des résistances se sont fait jour, notamment en raison du manque de compréhension, d'outils, de ressources financières et humaines, et de compétences pour sa mise en œuvre. C’est pourquoi certaines institutions ont développé des approches « accommodantes », au mieux sensibles au genre. Si elle ne nuit pas, cette approche ne permet pas de s'attaquer aux plus importants des problèmes systémiques qui contribuent aux inégalités.

Que faire ?

Pour faire progresser la formation et l'apprentissage favorables à l’égalité de genre, des mesures peuvent être prises au niveau individuel et organisationnel. Tout d'abord, il est important de savoir que ce type d’apprentissage et de formation s'appuie sur une pédagogie féministe, ancrée dans l'analyse et les pratiques féministes et intersectionnelles. Les principes en sont les suivants :

  • L'apprentissage participatif et la reconnaissance que l'enseignant/formateur et le participant ont des connaissances à partager et peuvent apprendre et apprennent effectivement les uns des autres grâce à la participation active de tous.
  • La validation de l'expérience personnelle et le fait que celle-ci est une forme de connaissance qui a de la valeur.
  • Le soutien de la justice sociale, mais aussi l’encouragement de l'activisme et de la responsabilité. Sans oublier l’intégration de principes pédagogiques féministes. Cela afin de garantir que toutes les étapes du cycle de formation sont orientées vers l’égalité et d’établir comment les pédagogies féministes peuvent être utilisées au mieux pour soutenir les participants dans la mise en œuvre du changement à différents niveaux : individuel, institutionnel et de la société tout entière.
  • La promotion de la pensée critique et l'ouverture d'esprit, pour résister à la tentation de simplifier et de dépolitiser les questions de genre.

Quelles approches et quels outils utiliser ?

Une approche de formation favorable à l’égalité de genre couvre ce qui est enseigné, qui enseigne, qui créé les supports de cours, où, quand, et comment se déroule l'apprentissage. Elle creuse en profondeur les dynamiques de genre, les rôles et les attentes qui ont un impact sur l'expérience d'apprentissage, ainsi que les méthodes d'enseignement, le contenu et le matériel d'apprentissage et la manière dont ils répondent aux besoins et aux intérêts de tous les participants. Elle y est attentive à chaque étape du cycle de formation, de la planification à l'évaluation.

Pour soutenir davantage cette démarche, les personnes qui organisent la formation doivent :

  • S'assurer qu'il y a une large représentation, y compris des femmes et des participants issus de différents milieux et ayant des expériences diverses.
  • S’appuyer sur des méthodes qui amplifient la participation active des femmes comme des hommes, et qui tiennent compte des différentes capacités d'apprentissage.
  • Garantir un environnement d'apprentissage adapté et sûr pour tous.
  • Adopter des attitudes et des comportements qui valorisent les connaissances et les perspectives différentes et qui garantissent l'écoute et le respect des expériences et des points de vue de chacun.
  • Faciliter les bonnes pratiques de communication dans lesquelles les malentendus, les insultes, les reproches et les revendications sont reconnus et pris en compte.

La formation favorable à l’égalité des genres ne se contente pas de regarder qui est dans la salle de classe, le lieu de formation ou la plate-forme d'apprentissage virtuelle. Elle va plus loin et cherche plus profondément à s'assurer que les participants ont tous une chance égale de s’impliquer activement et de bénéficier du processus d'apprentissage.

Formation
Mercredi 15 Février 2023
Mercredi 26 Avril 2023