Salles de classe surchargées : une réalité pour les planificateurs de l'éducation au Malawi

15 Février 2020

shutterstock_1175241496.jpg

Shutterstock
Students and their teacher in a primary school classroom in Nkhotakota, Malawi.

Au Malawi, les classes nombreuses sont monnaie courante. "Le ratio moyen est d'un enseignant pour 73 apprenants", explique Rabson Madi, planificateur de l'éducation au ministère de l'Éducation du Malawi, "alors qu'une grande classe peut compter jusqu'à 120 élèves pour un seul enseignant".

Rabson Madi travaille sur le suivi et l'évaluation au sein du département des enseignants. Il estime que les plans d'éducation doivent tenir compte de cette réalité afin de pouvoir atteindre les résultats escomptés. 

Ce type de défis l'a amené à suivre le Programme de Formation Approfondie en planification et gestion de l'éducation de l'IIPE-UNESCO à Paris, France. Nous nous sommes entretenus avec lui afin d'en savoir plus sur son expérience et sur la manière dont il applique ses nouvelles compétences pour bâtir un avenir meilleur pour tous les enfants et les jeunes du Malawi. 


Sur le ratio élevé d'élèves par enseignant au Malawi :

Il existe plusieurs raisons à cela. L'une d'entre elles est que nous avons un nombre insuffisant d'enseignants qualifiés, ce qui est dû à une pénurie d'enseignants formés. Dans notre plan sectoriel d'éducation national, actuellement en cours de révision, l'objectif est d'avoir un enseignant pour 60 élèves. Pour arriver à ce chiffre, nous devrions disposer de 9 000 enseignants pour le primaire. Ce n’est pas le cas. L'autre problème réside dans les limitations budgétaires à la création de postes d'enseignants. Enfin, de tels chiffres - comme le ratio d'un élève pour 120 enseignants - sont parfois dus au fait qu'il n'y a pas assez de salles de classe.

Sur ce que signifie être un planificateur de l'éducation :

Un planificateur est censé être un visionnaire. Un planificateur est quelqu'un qui est capable de se mettre à la place des autres. Il doit avoir des compétences techniques afin de pouvoir concrétiser ses rêves. En tant que planificateur, vous ne voyez pas l'éducation comme un secteur isolé, mais comme une ressource pour tous. Vous devez également comprendre la sphère politique. Le planificateur doit être responsable et transparent. La planification est un processus itératif et continu : vous pouvez planifier aujourd'hui, et réaliser demain que vous devez revenir en arrière. Un planificateur ne doit pas abandonner.

Sur son expérience à l'IIPE :

À l’IIPE, j'ai acquis non seulement des compétences techniques, mais aussi une nouvelle vision. J'ai réalisé que pour pouvoir planifier, il est nécessaire que tous les acteurs concernés participent ; cela a été illustré tout au long de la formation. Planifier, ce n’est pas seulement produire un document : cela concerne des personnes. De nombreux plans échouent par manque de compréhension approfondie du contexte. Ils peuvent sembler sophistiqués sur le papier, mais vous constaterez lors de leur mise en œuvre qu'ils ne donnent pas toujours les résultats escomptés.

Sur ses perspectives professionnelles depuis sa formation à l'IIPE :

Ma carrière a beaucoup évolué depuis mon séjour à  Paris. Par exemple, dès mon retour, j'ai intégré l'équipe chargée de l'élaboration du nouveau plan sectoriel d'éducation, le Plan National d'Investissement dans le Secteur de l'Éducation (NESIP, 2020-2030). La Direction de la formation des enseignants m'a aussi confié la tâche de diriger le processus d'élaboration de son tout premier plan stratégique. En outre, je suis membre de l'équipe qui développe le système de gestion de l'évaluation des enseignants du primaire. Dans l'ensemble, j'ai eu le privilège de piloter diverses activités de la direction et d'autres institutions. Mes connaissances, mes compétences et l'expérience acquise à l'IIPE ont été déterminantes. Grâce à l'IIPE, je suis devenu un membre éminent du ministère de l'Éducation, de la Science et de la Technologie.

Formation
Mercredi 15 Février 2023
Mercredi 26 Avril 2023