Suivre l'évolution de l'éducation en Jordanie

28 Novembre 2022

shutterstock_16927311371.jpg

©Momen_frames/Shutterstock.com

En Jordanie, le ministère de l'Éducation met tout en œuvre pour faire progresser l'éducation dans six domaines prioritaires : le développement de la petite enfance, l’accès et l’équité, le renforcement du système, la qualité, les ressources humaines et enfin l’enseignement professionnel. Comment le ministère de l'Éducation suit-il les progrès réalisés et maintient-il le dialogue ouvert pour adapter les objectifs de l'éducation avec ce qui se passe dans les salles de classe ?

Un nouveau cadre de suivi et d'évaluation (S&E), pour l'actuel plan sectoriel d’éducation (PSE) est désormais disponible sous forme numérique pour faciliter l’accès des représentants du ministère. Avec un ensemble limité d'indicateurs de résultats liés aux six domaines du PSE, le cadre guidera le dialogue et fournira des données probantes importantes pour alimenter les rapports annuels de suivi des progrès dans le domaine de l’éducation en Jordanie.

Alors que le personnel du ministère apprend à utiliser le nouveau cadre de suivi à travers une série d'ateliers techniques, Wafa Khataneh, cheffe de l'équipe de S&E du ministère de l’Éducation, s'est entretenue avec l'IIPE à Amman, en Jordanie. Selon elle, ce nouveau cadre est un outil important pour atteindre les objectifs de la Jordanie en matière d'éducation. 

IIPE-UNESCO : Le suivi et l'évaluation peuvent sembler assez techniques pour certains bénéficiaires comme les élèves ou les parents. Il s'agit d'un élément crucial pour s'assurer que les buts et objectifs de l'éducation sont atteignables. En quoi votre travail sur le suivi et l'évaluation est-il important ? 

Wafa Khataneh : C'est important car nous devons nous assurer que les politiques et les plans du ministère de l'Éducation sont mis en œuvre et les objectifs atteints.

Nous avons besoin du S&E pour savoir ce qui est mis en œuvre et ce qui se passe dans les salles de classe.

IIPE-UNESCO : Comment avez-vous mené le processus en interne ? 

Wafa Khataneh : Je me mets en position de mentor. J'ai travaillé pendant de nombreuses années au ministère, dans trois directions différentes - l'enseignement général, l'enseignement privé et la direction de la planification. Je suis donc une enseignante formée qui connait bien le ministère. Cela m'aide beaucoup pour encadrer les membres du ministère, et être en mesure de développer et d’introduire ce cadre révisé de S&E. 

Diriger ce processus n’est pas sans difficulté car j’ai en charge une petite section qui ne compte pas assez de personnel. Ma stratégie consiste à former davantage de personnes dans tout le ministère et à créer une culture de S&E plus forte. Nous organisons des formations avec l'IIPE, et pour la première fois nous formons au S&E un groupe de 22 agents de liaison issus de chacune des directions du ministère.

IIPE-UNESCO : Ce cadre semble être un grand changement pour le ministère. Pouvez-vous nous dire en quoi ? 

Wafa Khataneh : Oui, c’est un grand changement. Ce cadre aide à structurer et à développer les capacités pour savoir sur quoi se concentrer. La plateforme numérique que nous utiliserons pour la première fois constituera également un grand changement et une aide précieuse pour tous consulter en ligne les mêmes données réunies dans un système commun. Nous avions l'habitude de travailler sur papier, avec des tableurs Excel. Cet outil en ligne que nous utilisons pour la première fois contribuera beaucoup au suivi des indicateurs du PSE. 

Un autre changement important est la réduction du nombre d'indicateurs. Sur la base de cet ensemble réduit, chaque direction de département peut facilement décrire et résumer ce qui a été réalisé, mais aussi évaluer les améliorations nécessaires. Par exemple, le COVID-19 a entraîné des pertes d'apprentissage pour de nombreux enfants et jeunes en Jordanie.

Le ministère s'efforce de résoudre ce problème en collaboration avec ses partenaires. Le cadre de S&E actualisé nous aide à suivre ensemble les progrès accomplis.  

IIPE-UNESCO : Quels sont les progrès que vous espérez voir réalisés ? Comment ce travail se traduit-il par un changement dans le système éducatif jordanien ? 

Wafa Khataneh : J'espère que le ministre utilisera vraiment les données que nous serons en mesure de présenter plus fréquemment. Cela signifierait que nous sommes davantage en mesure de tirer des leçons des résultats et de mettre les choses au bon endroit grâce à ce que nous apprenons sur les résultats du PSE.

Ces ateliers techniques sont organisés dans le cadre du Programme de partenariat pour le renforcement du système de l'UNESCO avec le ministère jordanien de l'Éducation, dans le cadre d’un fonds fiduciaire multipartenaire avec le Canada, l'Italie, la Norvège et la Suisse. L'IIPE-UNESCO ainsi que le Bureau de l'UNESCO en Jordanie apportent une assistance technique.

Formation
Mercredi 15 Février 2023
Mercredi 26 Avril 2023