Surmonter les défis pour réussir une politique de décentralisation

27 Novembre 2014
Le Kenya a organisé un séminaire pour présenter et débattre des résultats de recherches de l’IIPE

school_grants_conf_web1.jpg

Decentralization: overcoming challenges, achieving success
©Kenyatta University
Participants in the national seminar in Kenya. ©Kenyatta University
Depuis plusieurs années, l’IIPE coordonne des recherches sur la mise en œuvre de politiques de décentralisation dans le secteur éducatif en Afrique australe et orientale. Ces recherches ont notamment été menées au Kenya, au Lesotho et en Ouganda, et se sont attachées à étudier plus particulièrement le rôle d’un acteur - Les bureaux locaux d’éducation - et d’une politique - les subventions accordées aux écoles. Ces recherches ont été menées avec le soutien technique et financier de l’UNICEF et en collaboration avec les ministères de l’Éducation et des institutions de recherche nationales. Les résultats des travaux de recherche ont été discutés à l’occasion de séminaires régionaux (Entebbe, Ouganda, en février 2010, et Addis-Abeba, Éthiopie, en mars 2012). La prochaine étape consiste désormais à les discuter à l’échelle nationale avec les principales parties prenantes.
 

L’exemple du Kenya : une stratégie efficace de diffusion des résultats et des recommandations

A la suite de ces séminaires régionaux, l’IIPE a encouragé les équipes de recherche nationales à sensibiliser les décideurs de leur pays sur les résultats de la recherche.
 
Le Kenya est un bon exemple d’une stratégie réussie : l’équipe nationale – deux chercheurs de Kenyatta University et deux représentants du ministère de l’Éducation – a présenté les conclusions de la recherche devant 15 000 personnes à l’occasion de la conférence annuelle des chefs d’établissements du primaire (KEPSHA), tenue à Mombasa au mois de septembre 2012. Leur exposé a reçu un retour très positif de la part du public.
 
Par ailleurs, un séminaire national intitulé ‘Surmonter les défis pour réussir une politique de décentralisation’ a été organisé à Nairobi les 26 et 27 novembre 2012 par Kenyatta University, le ministère de l’Éducation kenyan, l’IIPE et l’UNICEF. Plus de 50 participants se sont retrouvés, avec parmi eux des représentants du ministère de l’Éducation, de la Commissions des Enseignants, des membres des bureaux locaux d’éducation et des bureaux d’éducation municipaux, ainsi que des chefs d’établissements des écoles visitées lors la phase de terrain de la recherche.
 

Un événement riche en débats qui a permis d’identifier des stratégies d’amélioration

S’avérant particulièrement opportun – une loi précisant les rôles des acteurs décentralisés du système éducatif Kenyan doit être débattue au Parlement en ce début 2013 – le thème du séminaire a suscité un grand intérêt. Cet enthousiasme s’est reflété à la fois dans le dynamisme des discussions et dans la couverture médiatique de l’événement.
 
Deux documents de référence ont été présentés : l’un sur les bureaux locaux d’éducation et l’autre sur les politiques de subventions aux écoles. Une synthèse de la recherche préparée pour l’événement a permis aux participants de discuter des défis posés par une politique de décentralisation ; ils ont réfléchi ensemble à des stratégies pour ajuster cette politique pour en améliorer les résultats.
 
Le séminaire a été organisé par l’IIPE et l’UNICEF, qui a soutenu financièrement et techniquement le processus. A la fin du séminaire, un chef d’établissement a indiqué, ‘Je me sens désormais plus à l’aise et plus compétent au sujet de la décentralisation, j’ai appris de nombreuses informations que je vais pouvoir transmettre à d’autres’. Une note de synthèse détaillant les principales conclusions issues du séminaire a été préparée à l’attention du personnel du ministère, à leur demande.
La préparation de la phase de diffusion a démarré dans d’autres pays et des collègues de l’Ouganda et du Lesotho examinent actuellement les possibilités d’organiser des séminaires semblables dans leur pays dans les mois à venir. Le chercheur principal de l’équipe d’Ouganda a ainsi assisté au séminaire à Nairobi, afin d’apprendre de l’expérience kenyane.