Tunisie : une formation sur mesure pour lutter contre le chômage des jeunes

03 Septembre 2021

800px-tunis_el-manar_university_credit_michael_sean_gallagher.jpg

Michael Sean Gallagher
Université de Tunis El Manar

En Tunisie, le ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique mène depuis 2016 le Projet de modernisation de l'enseignement supérieur en soutien à l'employabilité (PromESsE ), avec l’appui de la Banque mondiale. Cette réforme de grande ampleur vise à améliorer l'employabilité des futurs diplômés et à repenser la gouvernance de l'enseignement supérieur. L'IIPE-UNESCO a récemment soutenu cette réforme en organisant une formation sur mesure sur l'assurance qualité interne (AQI) destinée aux universités tunisiennes.

Les perspectives d'employabilité des jeunes sont un sujet de préoccupation majeur pour ce pays d'Afrique du Nord. Actuellement, le taux de chômage des jeunes dépasse 40 %. Pour les titulaires d'un diplôme, il avoisine les 28 %, selon les statistiques disponibles (2019).  L'employabilité figure donc en très bonne place dans l'agenda politique de l'enseignement supérieur tunisien, au même titre que l'amélioration de la qualité – deux éléments clés du développement sociétal.

"Un enseignement supérieur de qualité est un moteur pour le développement de la société."

Olfa Benouda Sioud, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique en Tunisie, lors du lancement du programme d'apprentissage. 

C’est dans ce cadre que l’IIPE a été invité à soutenir les projets de réforme du gouvernement tunisien avec un programme de formation sur mesure dédié à la conception et au développement d’un système d'assurance qualité interne efficace pour les institutions d’enseignement supérieur. S'appuyant sur les recherches menées par l'Institut sur cette question, l'IIPE a adapté son programme au contexte tunisien grâce à une subvention du Fonds britannique pour les conflits, la sécurité et la stabilité, géré par la Banque mondiale. 

L'assurance qualité interne fait référence à l'ensemble des pratiques intra-institutionnelles - au sein des universités et des établissements - conçues pour superviser et améliorer la qualité de l'enseignement supérieur.

L’IIPE a, par le passé, organisé des cours de formation à l'AQI en ligne et en présentiel, en Asie du Sud-Est, au Proche et au Moyen-Orient, en Afrique subsaharienne et en Mongolie. C'était toutefois la première fois que le cours était conçu pour s’adapter à un contexte de réforme de l'enseignement supérieur pour renforcer l'employabilité des jeunes.

Pendant trois mois, 76 personnes – dont 34 femmes – issues des 13 universités publiques tunisiennes et des Instituts Supérieurs des Études Technologiques ont approfondi les détails de la conception et de la mise en œuvre d'un système d'AQI.  Elles ont exploré les liens entre ce dernier et la gouvernance, l'enseignement et l'apprentissage, et l'employabilité

Adapté au contexte tunisien 

Les 76 participants et participantes, organisé·e·s en équipes universitaires, ont comparé les pratiques de leur établissement aux Références et lignes directrices pour l'assurance qualité dans l'enseignement supérieur africain (en anglais). Ils/Elles ont également dû élaborer une politique de qualité pour l'enseignement et l'apprentissage, intégrer les questions d'employabilité dans l'examen des programmes et réfléchir à la structuration des comités de qualité, qui sont des organes institutionnels clés pour l'assurance qualité interne.

Pour tenir compte du contexte tunisien, les expert·e·s en formation de l'IIPE ont adapté les supports de cours au projet PromESsE. Les exercices ont également été adaptés - et traduits - et de nouvelles sections sur la gouvernance, l'apprentissage en ligne et les structures de soutien à l’assurance qualité interne ont été incluses dans les manuels de cours.

"Les activités de groupe étaient parfaites pour maîtriser les concepts et les outils de l’assurance qualité interne. Au sein de notre groupe, elles nous ont permis d'initier un ensemble de réflexions à mener au niveau de l'Université de Sfax."

Dr. Meriam Belkhir, enseignante et membre des programmes d'appui à la qualité de l'Université de Sfax.

Lien avec l'employabilité 

La formation a eu un impact particulier sur la compréhension générale de la manière dont l'assurance qualité interne affecte l'employabilité. Avant la formation, seuls 12 % des participant·e·s ont déclaré avoir une bonne connaissance de cette question. Aujourd'hui, 84 % d'entre eux/elles affirment être en mesure d'identifier les outils et processus d'AQI susceptibles d’améliorer l'employabilité. Ces nouvelles compétences les aideront à utiliser des outils tels que les études de suivi des diplômés, à organiser des consultations avec les employeurs et à réviser les programmes universitaires.

"Je tiens à saluer l'énorme effort consenti par l'IIPE pour que cette formation prenne en compte le contexte particulier de la Tunisie tout en s'alignant sur l'état de l'art dans le domaine de l'assurance qualité interne et les enseignements les plus récents au niveau international." 

Olfa Benouda Sioud, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Mise en œuvre des changements 

Toutes les personnes qui ont pris part à la formation ont déclaré que ce cours améliorera leur pratique professionnelle et qu'elles ont l'intention de mettre en œuvre des changements au sein de leur université. En outre, 92% veulent développer et améliorer la procédure d'auto-évaluation de leur institution et 95% prévoient d’en développer ou d’en réviser la politique qualité.

"J’agis déjà différemment en termes d'assurance qualité interne. J’utilise aussi les compétences acquises pour les actions en cours, comme la préparation de l'accréditation des programmes d'ingénierie de notre école." 

Pr. Abdelmottaleb Ouederni, Ecole Nationale d'Ingénieurs de Gabès, Université de Gabès.

A la fin de la formation, les participant·e·s ont développé des plans d'action pour améliorer le système d’assurance qualité interne de leur institution, en s’inspirant des options d'amélioration discutées pendant la formation. Des solutions concrètes ont notamment été proposées pour répondre aux problèmes identifiés, sous la conduite des formateurs de l’IIPE qui ont accompagné les équipes tout au long du processus. La prochaine étape est de faire valider ces plans en interne, dans leurs institutions respectives, et d'établir un calendrier pour leur mise en œuvre.

Formation
Mercredi 15 Février 2023
Mercredi 26 Avril 2023