SAUVEGARDER LE DROIT À L’ÉDUCATION

  Par Suzanne Grant Lewis, directrice de l'IIPE-UNESCO

 

De nouvelles ressources vont aider les pays à renforcer leur résilience, grâce à la planification de l’éducation et des programmes scolaires.

Les catastrophes naturelles et les conflits ont un impact dévastateur sur les systèmes éducatifs : interruption des cours, destruction des salles de classe, insuffisance des ressources ou menace sur la sécurité et le bien-être des enseignants et des élèves, tout cela met en péril l’avenir des enfants.

Et c’est le lot d’un enfant sur trois parmi les 124 millions d’enfants non scolarisés vivant dans un pays fragile ou en conflit. Reconnaissant la réalité des enfants vivant dans des pays touchés par un conflit ou une catastrophe naturelle, le programme Éducation 2030 demande instamment la mise en application de politiques et de stratégies garantissant l’exercice du droit à une éducation de qualité, en toutes circonstances.

La planification, clé de la protection de l'éducation 

Les systèmes éducatifs doivent impérativement anticiper ce type d’événements, en élaborant des plans et des politiques, et en se dotant de capacités pour garantir une réaction efficace du personnel éducatif et des élèves, en cas de crise.

Des systèmes éducatifs résilients, prônant la tolérance, l’équité et l’inclusion, et capables de cimenter la cohésion sociale peuvent ég alement aider les pays à s’extraire des cycles de turbulence pour assurer un avenir meilleur aux prochaines générations.

Réagir ne suffit pas

De plus en plus de pays reconnaissent qu’il ne suffit plus de réagir aux crises. Les ministères de l’Éducation recherchent de ce fait des solutions pour améliorer leurs capacités d’anticipation et s’attacher aux racines du problème.

Une bonne planification des crises dans l’éducation, qu’elles soient dues à une catastrophe naturelle ou à un conflit, peut sauver la vie des élèves et des enseignants. Elle peut aussi réduire considérablement le coût de la reconstruction ou de la réparation d’infrastructures onéreuses, libérant ainsi des moyens pour investir dans des mesures de prévention.

Comment planifier les crises? 

Concrètement, la planification des crises n’est pas très différente de la planification de l’éducation. Mais elle veille à adopter une approche contextuelle adaptée à toutes les étapes du processus.

L’IIPE aide un grand nombre de pays à mettre en œuvre un processus de planification axé sur les crises, en élaborant un plan sectoriel d’éducation, dont l’objectif est de garantir la sécurité des enfants et de renforcer leur résilience.

De nouvelles ressources pour améliorer la résilience des pays 

La planification de la résilience fait partie intégrante des supports de formation de l’IIPE et occupe une place grandissante dans ses activités de coopération technique.

Une nouvelle collection de brochures, destinées aux planificateurs de l’éducation et aux concepteurs de programmes scolaires, consacrées à la sécurité, à la résilience à et la cohésion sociale, est également accessible en ligne.

Extrait d’un billet de blog publié à l'origine par le Partenariat mondial pour l’éducation. 

 

Accès à toutes les publications antérieures ici. 

Formation
Mercredi 15 Février 2023
Mercredi 26 Avril 2023