‘Priorité à l’égalité’ : mettre l’égalité de genre au centre des systèmes éducatifs

Partenaire clé et chef de file technique de l’initiative internationale Priorité à l’égalité, l’IIPE-UNESCO œuvre à renforcer les compétences et les structures existantes en faveur de l’égalité de genre dans le domaine de l’éducation. Au programme jusqu’en 2023 : appui technique, formations, ateliers, ressources et événements sur la planification et la gestion de l’éducation sensible au genre. Ils sont destinés aux ministères de l’Éducation des pays d’Afrique sub-saharienne, en particulier ceux des huit pays visés par le dispositif.

Malgré les progrès significatifs réalisés en faveur de l’égalité de genre ces 25 dernières années, les trois quart des enfants qui risquent de ne jamais aller à l'école primaire sont des filles. En Afrique sub-saharienne, 52 millions d’entre elles sont exclues de l'éducation et beaucoup d'autres sont confrontées à des obstacles qui entravent leurs études.

Coordonnée par l’Initiative des Nations Unies pour l’éducation des filles (UNGEI), l’initiative Priorité à l’égalité entend faire avancer l’égalité de genre dans les systèmes éducatifs de huit pays de la région : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Mozambique, Niger, Nigéria, Sierra Leone et Tchad.

 

Priorité à l’égalité : nos formations

Université 2020 sur la planification de l’éducation sensible au genre

De novembre 2020 à janvier 2021, 38 personnes travaillant dans le domaine de la planification et de la gestion de l’éducation ont participé à la première Université sur la planification sensible au genre, conçue et organisée par l’IIPE-UNESCO Dakar. 16 pays d’Afrique francophone ont été représentés dans cette première promotion, composée à 56 % par des planificatrices.

Ce programme de formation sélectif a été dispensé gratuitement, en français, par des expertes et des experts de l’IIPE-UNESCO, avec l’appui de spécialistes internationaux reconnus. Une approche d’apprentissage orientée vers la pratique a été privilégiée.  Les candidates et candidats du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) ont bénéficié de places prioritaires pour intégrer la formation, en tant que membres de l’initiative Priorité à l’égalité.

Initialement prévue en mode hybride (présentiel et à distance), l’Université 2020 s’est finalement tenue 100 % en ligne, pour répondre aux contraintes liées à la pandémie de Covid-19.

En savoir plus sur le programme

AGENDA 2021-2023

Différents programmes de renforcement des capacités en matière d’égalité de genre sont proposés par l’IIPE dans le cadre de l’initiative Priorité à l’égalité. Découvrez les prochaines sessions annoncées.

Université 2021 sur la planification de l’éducation sensible au genre (EN)
Cadres des ministères de l’Éducation et des administrations éducatives des pays d’Afrique anglophone
→ Octobre > Décembre 2021

Programme de cohorte
Réseau de planificatrices et planificateurs de l’éducation sensibles au genre
→ Courant 2021 :  forum et réunions en ligne sur le thème de l’institutionnalisation du genre et premier atelier en français

Université 2022 sur la planification de l’éducation sensible au genre (PT, ES), en collaboration avec l'IIPE-Buenos-Aires
Cadres des ministères de l’Éducation et des administrations éducatives des pays lusophones et hispanophones

→ Novembre 2022 > Janvier 2023

Formation sur l’institutionnalisation du genre (FR)
Cadres des ministères de l’Éducation
→ Courant 2023

Rencontrez les participants de l'Université:

       

 

Genre et éducation : un appui technique contextualisé

Les huit pays participants bénéficient d’un soutien technique de l’Institut, adapté à leur contexte et à leurs besoins spécifiques. Parmi les domaines d’intervention :

  • L’appui à l’intégration de la question du genre dans les analyses sectorielles et les plans sectoriels de l’éducation ; dans les outils de planification, de programmation ou de suivi et évaluation.
  • L’accompagnement à la mise en place de diagnostics participatifs sur la question du genre ou à une démarche de budgétisation de l’éducation sensible au genre.


Plus largement, l’IIPE apporte son expertise aux ministères de l’Éducation en matière de recherche-action sur les résistances relatives à la question du genre dans l’éducation et la conduite du changement.

L’IIPE publiera et mettra à la disposition des pays toutes les ressources et connaissances sur l’intégration de l’égalité de genre dans les systèmes éducatifs développées au cours de l’initiative.

Réduire les disparités au sein de l’éducation, en particulier les inégalités de genre, est l’une des cinq priorités thématiques de l’IIPE, dans le cadre de sa stratégie à moyen-terme pour 2018-2021.

En savoir plus sur les activités de l’IIPE dans le domaine des inégalités de genre.

 

L’Alliance Priorité à l’égalité : des partenaires engagés

Lancée en 2019 lors du sommet du G7 à Biarritz en France, Priorité à l’égalité reconnaît l’urgence d’assurer l’accès à une éducation de qualité pour toutes et tous, sur un pied d’égalité, et de lever les barrières à l’éducation des filles et des jeunes femmes.

L’initiative est portée par une Alliance de partenaires, coordonnée par UNGEI. L’IIPE assure la direction technique, en étroite collaboration avec les ministères de l’Éducation des huit pays concernés.  L’Alliance comprend également le siège et les bureaux nationaux et régionaux de l’UNESCO, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) et l’Union africaine - Centre international pour l’éducation des filles et des femmes en Afrique (UA/CIEFFA). Ainsi qu’un consortium d’organisations non gouvernementales : le Réseau africain de campagne pour l'éducation pour tous (ANCEFA), Plan International et le Forum des éducatrices africaines (FAWE).

L'Alliance Priorité à l’égalité vise les objectifs suivants :

  • le soutien des politiques visant à faire progresser l'égalité de genre dans l'éducation,
  • la mise en œuvre d’actions favorisant l'égalité de genre dans les systèmes éducatifs,
  • la promotion du dialogue politique intersectoriel et la coordination interministérielle,
  • le recueil, l’accès et l’utilisation de données de qualité, ventilées par sexe,
  • la formulation et la budgétisation de politiques intégrant une dimension de genre,
  • la définition de cadres de suivi et d'évaluation des progrès en matière d'égalité de genre dans l'éducation.
Formation
Mercredi 15 Février 2023
Mercredi 26 Avril 2023